FANDOM


"Où est l'or, monsieur Bond ? Toute ma vie, il m'a passionné. Je suis amoureux de sa couleur, de son éclat, de sa densité divine."
― Auric Goldfinger parlant à Bond de son intérêt pour l'or.[src]

Auric Goldfinger (signifiant littéralement en français "Les doigts d'or") naît à Riga, en Lettonie, en 1917[1]. Il immigre en Angleterre en 1937 et y monte une société de bijouterie. Cependant, il s'agit en réalité d'une couverture pour une opération de contrebande internationale d'or entre l'Inde et l'Angleterre, en passant par la Suisse. Jusqu'en 1964, Goldfinger fait fortune dans le domaine de l'or et devient même un industriel milliardaire. Il mène cependant diverses autres activités comme l'élevage de chevaux et apprécie jouer au golf ou aux cartes, par exemple.

Complètement obsédé par l'or, Goldfinger cherche à accroître la valeur de son stock tout en déstabilisant l'économie du Royaume-Uni. Grâce aux services d'un savant atomiste chinois, l'homme d'affaires letton est désormais en possession d'une bombe atomique (qu'il aime appeler "engin atomique") qu'il compte faire exploser dans la célèbre banque américaine de Fort Knox. Cela rendrait toute l'or de la banque radioactive et augmenterait la valeur de son propre stock pour plus de 50 ans.

Auric Goldfinger est prêt à tout pour arriver à ses fins, ayant jusqu'à manipuler un groupe de gangsters américains ou des puissances mondiales tels que la Chine, ou encore à éliminer de façon monstrueuse ou non tout ceux qui auraient l'audace de se mettre en travers de son chemin ou de le trahir. Il a aussi souvent recourt à l'or dans ses méthodes d'assassinat.

Dans le film Modifier

Première confrontation avec James Bond à la piscine Modifier

Goldfinger à la piscine de Miami

Goldfinger à la piscine de Miami Beach.

Les activités illicites que mène Auric Goldfinger attirent malencontreusement l'attention d'au moins deux agences dans le monde : les services de renseignement britanniques (MI6) et la Central Intelligence Agency (CIA). Aussi, alors que Goldfinger est à une piscine à Miami Beach, en Floride, aux Etats-Unis, James Bond 007, un agent secret anglais se trouvant également là-bas, se voit délivrer un message d'un de ses amis américains lui disant que Londres le charge de surveiller l'homme d'affaires. L'espion britannique aperçoit justement Goldfinger qui rejoint son partenaire de cartes qu'il a l'habitude de pigeonner avec l'aide de sa secrétaire, la jeune et belle anglaise Jill Masterson. L'agent de la CIA venu délivrer le message à Bond lui fait savoir que Goldfinger bat chaque jour son partenaire depuis une semaine. Le milliardaire est étonné lorsque son adversaire lui dit qu'il aimerait doubler l'enjeu habituel en pensant que sa chance reviendra peut-être mais accepte néanmoins la proposition, probablement ravi à l'idée de pouvoir s'enrichir encore plus en battant l'homme. En observant Goldfinger et son partenaire de plus près, Bond comprend rapidement que le bijoutier porte un appareil auditif et comprend alors que quelqu'un l'aide à tricher en secret. C'est ainsi que l'agent secret se fait ouvrir la chambre de Goldfinger où il rencontre Jill Masterson. Cette dernière semble rapidement tomber sous le charme de l'inconnu (bien qu'elle est d'abord surprise par son attitude lorsqu'il interrompt la communication entre elle et Goldfinger). Finalement, Masterson laisse Bond contacter son employeur et ne bronche même pas lorsque l'Anglais oblige Goldfinger à perdre la somme de 15 000 000 $ si il ne veut pas que la police de Miami s'intéresse à ses affaires. C'est donc très frustré que le Letton accepte de perdre contre son adversaire mais il assure néanmoins de se venger du gêneur et de son assistante qui a fait la grosse erreur de le trahir...

Peu après, Bond fait l'amour avec Masterson mais le duo s'interrompt lorsque l'agent "00" du MI6 se dirige vers le réfrigérateur pour y prendre une bouteille de champagne. Il se fait alors assommer par l'imposant Oddjob, le fidèle domestique et homme de main de Goldfinger. Pendant que l'espion est inconscient, Goldfinger ou Oddjob fait connaître une mort bien atroce à Masterson en recouvrant tout son corps de peinture à base d'or ce qui la fait suffoquer. En plus de s'être vengé de la trahison de sa secrétaire, Goldfinger a aussi laissé un avertissement à son nouvel ennemi : Bond. Sur-ce, le criminel regagne l'Europe avec Oddjob tandis que 007, qui a entretemps découvert le cadavre, est plus tard chargé par le MI6 d'enquêter sur le moyen que Goldfinger utilise pour transporter son or d'un pays à l'autre. On lui remet un lingot d'or provenant d'un trésor nazi gisant au fond d'un lac dont il pourrait se servir comme appât lors de sa prochaine rencontre avec le bijoutier.

Deuxième rencontre au golf Modifier

Goldfinger et Bond au golf

Goldfinger et Bond durant la partie de golf.

Plus tard, en Angleterre, Goldfinger se rend avec Oddjob au club de golf qu'il fréquente où il est présenté à Bond qui aurait "le même handicap que le sien". Ignorant apparemment qu'il est face au responsable de la trahison de sa secrétaire, Goldfinger est amené à disputer une partie avec lui. Toutefois, il comprend rapidement que cette rencontre n'est pas une coïncidence et lorsqu'il demande à son adversaire à quel jeu il joue, celui-ci utilise son lingot d'or pour le provoquer alors qu'il allait jouer. Cela intrigue le bijoutier qui était d'autant plus intéressé lorsque Bond lui fait savoir qu'il pourrait obtenir d'autres lingots. Aussi, Goldfinger propose de mettre le lingot en jeu et tente ensuite de déstabiliser l'Anglais. Dans un même temps, Oddjob aide son patron à tricher lorsqu'il perd sa balle. Malheureusement, Bond s'en aperçoit et fait alors perdre l'homme d'affaires ce qui le rend encore plus furieux. Alors qu'il est sur le point de partir, Goldfinger déclare à Bond qu'il ne souhaite plus le revoir tout en lui rappelant que plusieurs personnes ont tentés de mêler leur nez dans ses affaires mais sans succès. Sur-ce, il fait signe à Oddjob de lancer son chapeau melon qui décapite une statue de pierre avec ses bords tranchants. Après avoir payé sa dette, Goldfinger repart avec Oddjob, loin de se douter que Bond a placé un émetteur dans sa Rolls Royce et qu'il pourra donc le suivre grâce à l'écran radar de son Aston Martin DB5, une splendide voiture gadgétisée qui lui a été fournit par Q, l'ingénieux confectionneur de gadgets du MI6.

Espionné par Bond en Suisse Modifier

Goldfinger se reposant

Goldfinger se reposant dans sa Rolls Royce.

Goldfinger et Oddjob prennent plus tard l'avion pour se rendre à Genève, en Suisse, là où se trouve l'entreprise que possède le milliardaire. Une fois dans le pays européen, Bond continue de suivre les deux hommes à l'aide de son écran radar. Durant le trajet, Goldfinger lit un journal avant de finalement se reposer. Alors qu'Oddjob et lui-même s'arrêtent quelques instants pour manger, Bond les observe et manque d'être tué par une jeune femme armée d'un fusil. Laissant Goldfinger et Oddjob partir, l'agent "00" suit la mystérieuse tueuse et fait sa rencontre. Après l'avoir déposé à une station d'essence, il utilise à nouveau l'écran radar pour localiser Goldfinger ce qui l'amène devant l'usine de l'homme d'affaires letton, Auric Enterprises. Le soir-même, Bond infiltre les lieux de l'entreprise et espionne par une fenêtre les hommes de mains de Goldfinger, puis Goldfinger et le savant atomiste chinois, tout en comprenant que la Rolls Royce est utilisée pour transporter l'or. En écoutant la suite de la conversation entre le milliardaire et son associé, Bond retient le nom d'une opération mentionné par les deux hommes, l'opération Grand Chelem. 007 retrouve ensuite la mystérieuse femme qui avait manqué de le tuer plus tôt et réalise qu'il s'agit de Tilly Masterson, la soeur vengeresse de Jill qui aimerait abattre Goldfinger. Repérés par des sbires, le duo prend la fuite dans l'Aston Martin de Bond et utilisent les fonctions de la voiture pour éliminer plusieurs ennemis. Au terme de la course-poursuite, Masterson est tuée par Oddjob alors que Bond est capturé.

Torture de Bond avec le laser Modifier

James Bond: "Espérez-vous que je parlerai ?"
Goldfinger: "Non, monsieur Bond. J'espère que vous mourrez !"
―James Bond et Auric Goldfinger[src]
Goldfinger sur le point de torturer Bond

Goldfinger sur le point de torturer Bond.

Les hommes de Goldfinger emmènent Bond jusqu'à une salle où il est immobilisé sur une table. Lorsqu'il reprend ses esprits, le contrebandier le confronte à nouveau. Désormais, il connaît son identité et se permet même de l'appeler "007" lorsqu'il fait son entrée. De plus, le bijoutier s'apprête à le torturer avec un rayon laser perfectionné pour savoir où est l'or du trésor nazi dont il lui avait parlé lors de la partie de golf. Cependant, comme Bond ne parle pas, Goldfinger envisage de laisser le laser le tuer. Malheureusement, 007 lui fait croire qu'il sait tout de l'opération Grand Chelem et Goldfinger préfère le laisser en vie. Ainsi, Bond est simplement neutralisé avec une arme tranquillisante et placé dans l'avion de Goldfinger qui est en route pour l'écurie de chevaux de Goldfinger qui se trouve dans le Kentucky, Etats-Unis.

Retrouvailles avec Bond au Kentucky Modifier

Goldfinger: "Bienvenue aux écuries Auric, monsieur Bond. C'est un bel animal, n'est-ce pas ?"
James Bond: "Il est certainement mieux élevé que son maître."
―Auric Goldfinger et James Bond[src]

Durant le vol, Bond fait connaissance avec Pussy Galore, le pilote personnel de Goldfinger. Une fois aux écuries Auric, il rencontre à nouveau Goldfinger qui lui présente un cheval. Bond ironise en répondant que l'animal est certainement mieux élevé que son propriétaire. Sur-ce, Goldfinger demande à Oddjob de le conduire à sa cellule où il est fait prisonnier.

Révélation de son plan Modifier

"L'Homme a fait l'ascension de l'Everest, il est allé jusqu'au fond de l'océan, il a envoyé des fusées dans l'espace, il a maîtrisé l'atome, accomplit des miracles dans tous les domaines des possibilités humaines...tous sauf dans le crime !"
― Auric Goldfinger aux gangsters[src]
Goldfinger expliquant son plan

Goldfinger expliquant son plan aux gangsters.

Entre-temps, Goldfinger travaille à son bureau lorsqu'un de ses hommes l'informe que ses invités sont là. Le Letton rencontre alors ses hommes, une bande de gangsters américains qui ont contribué à ses projets dont ils ignoraient tout. Goldfinger leur explique alors qu'il a l'intention de placer la bombe atomique fournit par le savant atomiste au sein de Fort Knox et leur parle également du gaz paralysant qu'il utilisera pour éliminer les personnes à proximité dont les gardes. Bond, qui s'était entretemps échappé de sa cellule, prend note de tout cela mais est repéré par Pussy Galore qui le ramène immédiatement jusqu'à son patron. Bond déclare ironiquement qu'il a apprécié le briefing du milliardaire qui réplique que lui aussi.

Goldfinger et Galore sur la terrasse

Goldfinger et Galore sur la terrasse de l'écurie.

Plus tard, alors que Goldfinger et Pussy sont en train de discuter sur la terrasse de l'écurie, l'homme de Goldfinger le prévient que deux hommes les espionnent avec des jumelles. C'est ainsi que le contrebandier décide de faire venir Bond auprès de lui, répliquant que si les deux espions étaient de son côté, qu'ils voient qu'il avait besoin d'assistance. Au cours de la discussion entre Goldfinger et Bond qui s'ensuit, l'Anglais comprend tout des véritables intentions de son adversaire et également qu'il sera menotté à la bombe lors de l'explosion ce qui lui coûterait la vie.

Mise en oeuvre du plan et mort Modifier

"Au revoir, monsieur Bond."
― Auric Goldfinger à James Bond[src]

Malheureusement, alors que Goldfinger repart, Bond séduit Pussy Galore et réussit même à en faire son alliée. Le duo remplace alors le gaz paralysant par du gaz complètement inoffensif et lorsque celui-ci est propagé à proximité de Fort Knox, tout le monde fait semblant d'être neutralisé. Goldfinger arrive sur les lieux de la banque en hélicoptère piloté par Galore et supervise l'installation et l'enclenchement de la bombe atomique. Celle-ci est ensuite emmenée dans la réserve d'or et Bond y est menotté. Goldfinger fait ses adieux à son ennemi avant qu'il ne soit descendu à un étage plus bas. Le milliardaire donne ensuite des instructions à son savant-atomiste lorsque des officiers de l'armée américaine commencent à attaquer ses soldats. Goldfinger se précipite alors dans une salle de contrôle pour verrouiller la chambre forte, enfermant donc Bond, Oddjob et un autre homme de main à l'intérieur. Déguisé en soldat américain, il tue ensuite le savant-atomiste et trompe cinq soldats américains avant de les abattre dans le dos et de prendre la fuite dans l'avion de Galore.

James Bond confronté à Goldfinger pour la dernière fois

Goldfinger confrontant Bond.

Le plan de Goldfinger est ensuite complètement déjoué puisque Oddjob est tué alors que la bombe est désamorcée à la dernière minute. Afin de fêter son succès, Bond est invité à rencontrer le président des Etats-Unis. Mais Goldfinger, plus furieux que jamais, détourne le vol du jet privé que l'espion utilise pour se rendre à Washington et confronte une dernière fois son vieil ennemi avec un revolver plaqué or. Néanmoins, 007 reste serein et profite d'une seconde de distraction de la part de son adversaire pour le provoquer dans un combat singulier. Une des vitres est finalement détruite par le pistolet et toute la cabine est désormais dépressurisée et Goldfinger est alors aspiré à l'extérieur de l'appareil, malgré sa corpulence. Il meurt certainement de sa longue chute.

Alliés Modifier

  • Oddjob : domestique, chauffeur personnel et homme de main.
  • Pussy Galore : pilote personnel et complice qui le trahit par la suite.
  • Jill Masterson : secrétaire qui le trahit par la suite.

Production Modifier

Auric Goldfinger a été interprété par l'acteur allemand Gert Fröbe mais a été doublé en version originale par l'acteur Michael Collins alors que Fröbe a assuré son propre doublage dans les versions françaises et allemandes. Le personnage est considéré comme l'antagoniste principal et titulaire du film de James Bond de 1964 Goldfinger.

Auric Goldfinger a été initialement crée par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming dans le cadre de son roman Goldfinger (1959) dont il est également l'antagoniste principal. Dans la création du personnage, Fleming s'était en fait basé d'un de ses voisins de Hampstead, à Londres, l'architecte moderniste hongrois Ernõ Goldfinger dont il détestait le style moderne[2][3]. De plus, la femme de Goldfinger, Ursula, fréquentait le même club de golf que Fleming et cela l'avait également inspiré dans la création de son roman dont l'histoire comprenait aussi une scène de golf[3]. Il l'avait cependant renommé Auric qui est en fait un adjectif signifiant "or". C'est bien sûr le roman lui-même qui a inspiré le film éponyme, comme ce fut le cas pour tous les films de James Bond de cette époque. Néanmoins, le Goldfinger du roman comporte quelques différences avec celui du film, l'une des plus notables étant que celui du roman travaille pour l'organisation de contre-espionnage russe du SMERSH ce qui n'est pas le cas pour celui du film.

Pour interpréter Goldfinger dans le film, l'acteur américain Orson Welles est considéré par les producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli mais malheureusement, ses exigences financières étaient beaucoup trop élevées[4]. L'acteur et chanteur américain Theodore Bikel a ensuite auditionné pour le rôle mais a échoué (1998) [5]. Il en va de même pour le Grec Titos[6]. Vandis Finalement, Gert Fröbe est choisit par les producteurs après que ces derniers aient visionnés le film Ça s'est passé en plein jour (1958) dans lequel l'acteur tient l'un des rôles principaux, celui d'un tueur en série[6]. Néanmoins, après avoir été sélectionné, Fröbe a demandé à ce que les 10 % du revenu du film lui soit versé ce qui a amené Saltzman et Broccoli à se demander si Welles n'aurait pas finalement été moins cher[6]. De plus, Fröbe ne parlait que très peu anglais et sa voix devait être doublée par Michael Collins. Le réalisateur Guy Hamilton lui avait alors demandé de prononcer ses lignes en allemand et rapidement afin de faciliter le doublage de Collins[6]. Cependant, dans la bande-annonce originale du film, Fröbe prononce lui-même de sa voix accentuée la réplique "Choisissez avec soin votre prochain mot d'esprit, monsieur Bond. Il pourrait peut-être être le dernier"[6].

Après la sortie du film, Ernõ Goldfinger a reçu des appels d'usurpation en pleine nuit et cela a donc fait l'objet d'une affaire juridique où l'architecte a eu la promesse que le prénom "Auric" serait toujours utilisé.

La diffusion du film a par ailleurs été temporairement interdite en Israël à cause du fait que Fröbe était un membre du parti nazi durant sa jeunesse. Cependant, des années plus tard, un Juif du nom de Mario Blumeau déclare à l'ambassade israélienne de Viennes, en Autriche, que sa mère et lui avaient étés protégés par l'acteur durant la guerre. Le film est alors sortit et a battu tous les records d'audience.

En 1965, Gert Fröbe a reçu le Laurel Awards de meilleur second rôle masculin pour sa brillante performance en temps qu'Auric Goldfinger.

Lors de la production du film Les diamants sont éternels (1971), il était un temps envisagé de faire revenir Gert Fröbe pour qu'il incarne à nouveau l'antagoniste principal qui serait le frère jumeau de Goldfinger. L'idée a finalement été abandonnée car Fröbe a refusé l'offre et le frère de Goldfinger a donc été remplacé par Ernst Stavro Blofeld[7].

Probablement grâce à la désormais célèbre chanson "Goldfinger", interprétée par Shirley Bassey dans les génériques du film, Auric Goldfinger est aujourd'hui encore considéré comme l'un des antagonistes les plus célèbres de la franchise de James Bond, voire même le plus populaire.

Bien après son apparition dans le film, Goldfinger est adapté pour la série télévisée d'animation James Bond Jr., diffusée entre 1991 et 1992. Il apparaît dans quatre épisodes et compte à nouveau Oddjob parmi ses sbires.

Plus tard, Goldfinger est un personnage multijoueur que l'on peut débloquer dans le jeu-vidéo de 2003 007 : Nightfire, tout comme Oddjob.

Auric Goldfinger figurine

Figurine d'Auric Goldfinger habillé en militaire américain.

La notoriété de Goldfinger est telle qu'en 2003, il est cité en quarante-neuvième place dans le classement des plus grands méchants du cinéma américain par l'American Film Institute[8]. Ironiquement, James Bond lui-même est cité en troisième position (après Atticus Finch et Indiana Jones) dans le classement des plus grands héros, également par l'American Film Institute[8]. De plus, Goldfinger a également été reproduit plusieurs fois en jouet.

Probablement en raison de sa grande notoriété, Auric Goldfinger est l'un des antagonistes principaux du jeu-vidéo d'action de 2004 Goldeneye : Au service du mal. Celui-ci a la particularité de se dérouler dans une continuité alternative de la série des films de James Bond d'EON Productions où Goldfinger n'a jamais été éliminé par James Bond. En plus de cela, il présente l'originalité de se dérouler du côté des antagonistes alors que Bond lui-même ne fait qu'une brève apparition lors de la scène d'ouverture du jeu. Cette fois, Goldfinger travaille pour l'organisation criminelle la plus puissante au monde, qui est dirigée par le redoutable et puissant Ernst Stavro Blofeld (il est donc très probable qu'il s'agisse du SPECTRE mais des problèmes juridiques empêchaient à l'époque de nommer ce mouvement terroriste fictif), et ses scientifiques ont développés une substance organique nommée l'OMEN, qui est considérée comme l'arme la plus meurtrière du monde. Cependant, pour une raison inconnue, un autre membre du SPECTRE, le Dr. Julius No, a déclaré la guerre à Goldfinger et cherche à anéantir ses opérations pour de mystérieuses raisons. Aussi, Goldfinger prévoit d'utiliser l'OMEN contre ses forces. Comme dans le roman et le film, le milliardaire compte Oddjob et Pussy Galore parmi ses sbires. Le jeu commence avec une évaluation dans un simulateur de réalité virtuelle qu'effectuent James Bond et un autre agent "00". Dans celle-ci, Goldfinger s'empare de la réserve d'or américaine à Fort Knox afin de radier les lingots d'or à l'aide d'une bombe nucléaire dans le but de ravager l'économie mondiale. Du fait que la banque d'Angleterre est parmi les organismes menacés par les crimes de Goldfinger, la directrice du MI6, Barbara Mawdsley, charge Bond et l'autre agent de collaborer avec les commandos de l'armée américaine pour neutraliser ses agents et désamorcer sa bombe. Cependant, la mission se déroule mal et le collègue de Bond, jugé responsable de la "mort" de 007, est renvoyé du MI6. Tandis qu'il quitte le siège de l'agence, il reçoit une offre de Goldfinger qui lui propose de rejoindre ses rangs. Il accepte et devient donc son principal allié chargé de le défendre contre No et de protéger l'OMEN.

Goldfinger connaît une mort totalement différente à celle de l'œuvre originale puisqu'il est tué lorsque l'agent et le tueur Francisco Scaramanga utilisent l'OMEN contre lui après avoir découvert qu'il les avait trahis.

Goldfinger est également un personnage multijoueur que l'on peut déverrouiller dans le jeu-vidéo Bons baisers de Russie (2005), puis dans Goldeneye : Reloaded (2010) où il peut utiliser son revolver plaqué or qui afflige des dégâts considérables à longue portée et dispose aussi d'un chargeur amélioré.

Deux ans plus tard, Goldfinger apparaît dans le jeu-vidéo 007 Legends qui reprend des scènes de six films de la franchise James Bond dont Goldfinger. Goldfinger tient cette fois un rôle beaucoup plus important que dans Bons baisers de Russie et Goldeneye : Reloaded puisqu'il apparaît dans le mode solo et est même l'antagoniste principal de la mission Goldfinger. Dans ce jeu, le milliardaire de fiction a comme toujours l'apparence physique de Gert Fröbe a été doublé par l'acteur britannique Timothy Watson qui a également doublé James Bond (ici sous l'apparence de Daniel Craig, son interprète actuel dans les films) dans le même média. Dans cette continuité alternative, Goldfinger envisage à nouveau de s'en prendre à Fort Knox mais Bond infiltre son entreprise alors que Pussy Galore le trahit. Comme dans le film, l'attaque de Fort Knox est déjouée et Bond est invité à dîner auprès du président américain. À nouveau, Goldfinger détourne le vol du jet privé et le confronte avant d'être défenestré. Une fois encore, le célèbre personnage est disponible en mode multijoueur et il existe même un code de triche pouvant déverrouiller la tenue militaire qu'il porte à Fort Knox[9].

Images Modifier

Notes Modifier

  • Orson Welles, qui a été considéré pour le rôle d'Auric Goldfinger, est plus tard engagé pour incarner un autre antagoniste, Le Chiffre dans le film de James Bond non officiel Casino Royale (1967).
  • Auric Goldfinger fait partit des personnages qui apparaissent dans le générique d'ouverture du film Au service secret de sa majesté (1969), bien que les images où on le voit sont en fait tirées de Goldfinger.
  • L'organisation du SPECTRE pour laquelle travaille Goldfinger dans Goldeneye : Au service du mal est un élément récurrent des films de James Bond. Goldfinger et ses hommes sont d'ailleurs les seuls antagonistes de la première génération (celle de Sean Connery et de George Lazenby) qui ne travaillent pas pour ce mouvement terroriste fictif. Par ailleurs, l'organisation n'est jamais explicitement mentionnée dans Goldeneye : Au service du mal en raison de problèmes juridiques mais son nom peut être confirmé par la présence d'Ernst Stavro Blofeld, le chef du SPECTRE dans les romans et les films.
  • Auric Goldfinger est le tout premier personnage de la saga dont l'acteur original a assuré son propre doublage dans la version française.
  • Nous remarquons que tout au long du film, Goldfinger porte quasiment toujours des vêtements de couleur jaune ou doré. La seule exception pourrait être lorsqu'il est habillé en militaire américain mais à ce moment-là, il est armé d'un revolver plaqué or.
  • Dans les bonus de 007 Legends, il est dit que Goldfinger voulait qu'on se souvienne de lui comme l'homme ayant imaginé le plus audacieux cambriolage de banque.
  • Goldfinger pourrait être considéré comme le premier des quatre antagonistes principaux de la franchise à être un contrebandier. Seulement, contrairement au Dr. Kananga, à Aris Kristatos et à Franz Sanchez, Goldfinger fait de la contrebande d'or et non de drogue.
  • Goldfinger est le premier antagoniste à avoir une arme en or, le second étant bien sûr Francisco Scaramanga.
  • Goldfinger est également le premier antagoniste à posséder une écurie de chevaux, le second étant Max Zorin.
  • Enfin, Goldfinger est le seul personnage de la franchise à être de nationalité lettone. Cependant, plusieurs sources prétendent qu'il est britannique ou allemand.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Page wikipedia italienne d'Auric Goldfinger
  2. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.theguardian.com/uk/2005/jun/03/film.hayfestival2005&prev=search
  3. 3,0 et 3,1 https://fr.wikipedia.org/wiki/Goldfinger_(roman)#Les_deux_Goldfinger
  4. Bray, Christopher (2010). Sean Connery; The Measure of a Man. London: Faber and Faber, p.104. ISBN 978-0-571-23807-1.
  5. The Essential Bond. London: Boxtree Ltd, p.37. ISBN 978-0-7522-2477-0.
  6. 6,0, 6,1, 6,2, 6,3 et 6,4 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/title/tt0058150/trivia&prev=search
  7. http://www.commander007.net/2016/09/diamants-eternels-scripts-originaux/
  8. 8,0 et 8,1 https://fr.wikipedia.org/wiki/AFI%27s_100_Years..._100_Heroes_and_Villains
  9. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.cheatcc.com/xbox360/007legendscheatscodes.html&prev=search