FANDOM


"Oui, je suis invincible !"
― Phrase fétiche de Boris Grishenko[src]

Boris Grishenko est un programmeur de la base de Severnaya, un centre de contrôle d'armes spatiales se situant en Sibérie soviétique. Ce centre contrôle notamment deux satellites russes : Petya et Mischa.

Boris est un véritable expert dans le milieu de l'informatique mais a tendance à présenter un comportent puéril, infantile, arrogant voire étrange. La plupart de ses collègues ne sont guère amusés par ses plaisanteries et ne voient en lui qu'un farceur ennuyeux et vulgaire. Ils n'affectionnent pas vraiment ses plaisanteries, notamment son habitude à utiliser des mots d'argot sur les seins ou les fesses comme mots de passe. Cela démontre d'ailleurs que Boris est un homme pervers. Il a également l'habitude de jongler avec un stylo lorsqu'il travaille sur un ordinateur ou lorsqu'il est nerveux. Cependant, sous ses allures de personnage immature et de programmeur, Boris est en fait un véritable criminel. À l'insu du personnel de Severnaya, il a en effet rejoint l'organisation criminelle du Janus Crime Syndicat, dirigée par l'ancien agent du MI6 Alec Trevelyan. Ce dernier a comme projet de se venger de Londres et de l'Angleterre en détruisant l'économie britannique, en faisant un piratage de la Banque d'Angleterre et en détruisant ensuite la capitale anglophone avec le Goldeneye pour effacer toute trace de l'opération. Boris lui sert donc de hacker. Après tout, qui mieux que le génial Boris Grishenko pourrait aider ce terroriste dans ses buts ?

Dans le film Modifier

La complicité de Boris Grishenko avec le Janus Crime Syndicat leur a permis de localiser le centre de contrôle de Servernaya et ils peuvent donc prendre le contrôle du satellite Goldeneye tout en y sabotant le centre de commandes. Alec Trevelyan envoie donc sur place le général Ourumov et Xenia Onatopp, les deux autres membres importants de son organisation criminelle. Alors que leur arrivée est imminente, Boris se contente de se livrer à des jeux infantiles, notamment pénétrer le ministère de la Justice américaine. Cette action surprend sa collègue Natalya Simonova. Boris est toutefois détecté par le ministère et riposte donc en leur envoyant un parasite. Suite à son succès, il se vente, à la surprise de ses autres collègues. Le pirate sort ensuite pour se fumer une cigarette. C'est là qu'intervient l'hélicoptère blindé dans lequel se trouvent Ourumov et Onatopp. Les deux criminels abattent de sang-froid tous les employés du centre de contrôle, à l'exception de Natalya qui échappent aux attaques à leur insu. Ensuite, ils programment le Goldeneye pour qu'il détruise le centre de contrôle et s'échappent avec Boris. Peu de temps après l'évasion des trois terroristes, toute l'installation se détruit avec trois avions de combat qui étaient en route pour intercepter les attaquants suite au déclenchement de l'alarme par l'une des employées. Cependant, Natalya parvient à survivre aux dégâts et à quitter la Sibérie en traîneau.

Plus tard, Ourumov comparaît devant le ministre de la Défense russe, Dimitri Mishkin, au cours d'un conseil abordant la sécurité du pays et fait passer Boris pour un survivant chanceux. Il apprend par la même occasion que Natalya est toujours en vie et envoie alors Boris et Onatopp la capturer. La programmeuse contacte justement Boris par courriel électronique et le hacker lui donne rendez-vous dans une église de la ville de Saint-Pétersbourg tout en lui conseillant de ne faire confiance à personne. Natalya s'y rend alors et est donc capturée par Onatopp et Boris lui-même (elle comprend donc vraisemblablement que son ancien collègue est un traître).

Natalya est plus tard placée dans un hélicoptère blindé Tigre qu'Ourumov et Onatopp avaient auparavant volé à Monte-Carlo, à Monaco, de même que l'agent des services secrets britanniques James Bond, qui menait une enquête sur le Janus Crime Syndicat. Les deux parviennent à échapper à la destruction de l'appareil mais sont capturés par l'armée russe et emmenés dans une prison pour être interrogé par Dimitri Mishkin. Avant l'interrogatoire, Natalya révèle à Bond que Boris est le traître. Mishkin est tué peu de temps après et Natalya est emmenée par Ourumov que Bond élimine dans le train blindé du Janus Crime Syndicat. Alors qu'il ne sait pas comment localiser la base des opérations de Trevelyan, Natalya accède à un ordinateur et parvient à pirater le réseau de Boris, lequel était en train de travailler depuis la base. Le hacker détruit alors les serveurs mais Natalya a pu découvrir que la base se trouve à Cuba.

Quelques heures plus tard, dans la base, Trevelyan rejoint Boris et lui ordonne de faire sortir leurs installations du lac dans lequel elles sont dissimulées. Le jeune hacker prétend qu'il n'est pas prêt, mais Alec lui demande de le faire de toute façon et il s'exécute alors. Ensuite, tandis que les deux hommes font les derniers préparatifs pour que le Goldeneye puisse cibler Londres, un soldat remet à Trevelyan une tablette enregistrant des images de Bond et de Natalya qui s'infiltrent dans la base. Le leader envoie alors ses hommes éliminer les deux intrus et ordonne à Boris de cibler Londres.

Finalement, Bond et Simonova parviennent à entrer sans essuyer de blessure et se dispersent : 007 affronte les gardes et place des bombes à retardement tandis que Natalya part reprogrammer le Goldeneye. Cependant, le duo est capturé par les gardes et emmenés auprès de Trevelyan et de Boris. Le dernier se montre ravit de revoir Natalya mais la jeune femme le gifle et commence à l'attaquer furieusement jusqu'à ce qu'elle soit retenue par les sbires. Au cours de l'escarmouche, Boris a perdu son stylo et prend par inadvertance celui de Bond (qui en réalité une grenade) qui était tombé également. Il commence à cliquer dessus alors que Natalya exprime son dégoût quant à sa trahison et lui dit que des millions de personnes risquent de mourir à cause de lui. Boris s'apprête à gifler Natalya mais Trevelyan le retient et le charge de s'assurer que Natalya ne leur a pas fait d'entrave. Boris, amusé, déclare que Natalya n'est pas compétente et serait de toute façon incapable de pirater le Goldeneye. Cependant, l'excès de confiance de Boris est mal placé car une alarme retentit, signalant que le Goldeneye est sur le point de se détruire. Le pirate informatique tente alors de casser les codes de Natalya. Tandis qu'il fait cela, il continue de cliquer sur le stylo et Bond compte le nombre de cliques sachant que trois amorcent la grenade et trois autres la désamorcent. Finalement, l'agent secret trouve une occasion de frapper le stylo alors que Boris s'énerve contre Natalya, le faisant tomber et exploser dans de l'essence. Cela crée donc une explosion de grande envergure qui élimine une grande partie des membres du Janus Crime Syndicat, bien que Boris et Trevelyan sont tous deux épargnés. Bond et Natalya, eux, parviennent à s'enfuir. Furieux, Alec ordonne à l'un de ses gardes de tenir Boris en joue et de le tuer si jamais il tente de s'échapper plutôt que de casser les codes de Natalya. Puis, il part à la poursuite de Bond.

Finalement, Boris parvient à casser les codes et à réinitialiser le système. Au même moment, Bond et Trevelyan s'affrontent dans un local et l'Anglais place une barre en métal dans un maillon d'une chaîne, causant des dommages importants au système. Cela finit par détruire toute l'installation ce qui tue les membres restants du Janus Crime Syndicat ainsi que Trevelyan. Bond et Natalya, eux, échappent à tout cela en hélicoptère. Cependant, Boris survit miraculeusement. Emergeant des ruines, il clame bruyamment qu'il est invincible. Malheureusement, des réservoirs contenant de l'azote liquide explosent derrière lui, le recouvrant d'azote. Boris est donc gelé et demeure une statue se vantant de son invincibilité.

Production Modifier

Boris Grishenko est l'antagoniste quaternaire du film de James Bond de 1995 Goldeneye. Il a été interprété par l'acteur, producteur, réalisateur, scénariste et compositeur britannique Alan Cumming qui a été doublé dans la version française par Nikita Sarnikov.

À l'époque de la sortie du film, une adaptation en roman rédigée par l'écrivain britannique John Gardner est publiée. Boris Grishenko y apparaît de même et semble avoir le même rôle que dans le film.

En plus d'apparaître dans le film et le roman, Boris apparaît également dans l'adaptation en jeu-vidéo du film, Goldeneye 007, sorti en 1997. Ce jeu a été extrêmement populaire, au point même de le rester encore aujourd'hui. Dans celui-ci, Boris a toujours la ressemblance physique d'Alan Cumming et fait sa première apparition dans le cinquième niveau du jeu, Bunker, qui présente une scène inédite où James Bond se rend à Severnaya. Dans ce premier niveau, Boris est désigné simplement en tant que "Programmeur". La mission de Bond consiste à capturer le hacker et à le contraindre de désactiver la sécurité afin que le MI6 puisse pirater la base de données du centre de contrôle. Si le joueur réussit à capturer Boris, celui-ci déclenche accidentellement (quoi que peut-être intentionnellement) l'alarme pendant que Bond télécharge des données. Cela oblige alors le joueur à affronter un certain nombre de soldats soviétiques mais la mission sera néanmoins une réussite. De plus, Bond peut ensuite le tuer sans nuire à sa mission.

Boris ne réapparaît pas avant le seizième niveau, Contrôle, mais est néanmoins mentionné dans le quatorzième niveau, Train, où Natalya Simonova utilise l'ordinateur pour le localiser (comme dans le film). Dans le niveau Contrôle, Boris se trouve dans la base d'Alec Trevelyan où il menace Bond avec un pistolet. Cependant, il est totalement incompétent dans le maniement des armes à feu, si bien qu'il laisse tomber son arme par terre et implore pour sa vie. Tout comme dans le cas de Severnaya, tuer Boris entraînera un échec de la mission car Natalya, alors inconsciente de l'ampleur de la trahison du programmeur, refusera d'aider Bond davantage s'il le tue. Elle affirmerait au contraire que Boris n'était qu'un pion de Trevelyan et qu'il ne méritait pas la mort. Aussi, pour que la mission soit un succès, le joueur doit permettre à Boris de s'enfuir.

Dans ce même jeu, Boris fait partit des personnages à être disponible en mode multijoueur. Il est distingué pour être légèrement plus petit que les autres personnages et pour être le seul à porter systématiquement des lunettes.

Curieusement, Boris est totalement absent du jeu-vidéo de 2010 Goldeneye : Reloaded, le remake de Goldeneye 007 où aucun des techniciens de Trevelyan n'est nommé.

Depuis la sortie du film, Boris Grishenko a acquis une certaine notoriété au sein de la culture geek. C'est ainsi que les créateurs du lecteur multimédia VideoLAN a baptisé la version 0.92 de leur logiciel Grishenko[1].

Images Modifier

Notes Modifier

  • Si la phrase culte de Boris Grishenko est "Oui, je suis invincible !" dans le film, elle a été légèrement modifiée dans le jeu où elle est "Ah, je suis invincible !".
  • L'adresse e-mail de Boris Grishenko est madvlad@mosu.comp.math.edu.

Référence Modifier

  1. http://www.zdnet.fr/actualites/lecteur-video-le-vlc-nouveau-est-arrive-39383333.htm