FANDOM


"Ravi de vous avoir connu, monsieur Bond."
― Le comte Lippe essayant de tuer James Bond.

Le comte Lippe est un noble de nationalité inconnue qui est en fait un criminel ayant travaillé pour les Tongs, la plus puissante organisation de toute la Chine. Plus tard, il a rejoint le réseau terroriste du SPECTRE et est au rang de N°4 dans sa hiérarchie.

Au cours des années 1960, Lippe aide l'Italien Emilio Largo à planifier et à mener une opération du SPECTRE consistant à détourner deux bombes atomiques qui sont dans le bombardier Vulcain à l'occasion d'un vol d'essai. La procédure consiste à éliminer l'un des pilotes, François Derval, et de le remplacer par un sosie. Lippe choisit alors un criminel italien nommé Angelo Palazzi et ce dernier subit alors une opération chirurgicale durant deux ans afin d'être identique à Derval.

Le comte Lippe est un homme distingué, plutôt sûr de lui et physiquement taillé en athlète. Il est également cruel et froid.

Dans le film Modifier

En 1965, Emilio Largo envoie le comte Lippe dans la clinique de relaxation de Shrublands, au sud de l'Angleterre, où Angelo Palazzi se remet de son opération chirurgicale. Lippe a au fait pour tâche de s'assurer que l'opération est un succès et d'amener Palazzi à la base aérienne de l'OTAN. Cependant, à l'insu des deux agents du SPECTRE, l'agent secret britannique James Bond 007 a été envoyé dans ce même établissement par son supérieur M afin de se désintoxiquer des martinis et du caviar mais également pour se remettre en forme. Alors que l'espion anglais est examiné par la jeune infirmière Patricia Fearing, Lippe les rejoint et rencontre alors Bond pour la première fois. Durant cette entrevue, le gangster fait l'erreur de révéler le tatouage des Tongs qu'il porte sur lui, amenant Bond à se méfier de ses affiliations. Celui-ci contacte d'ailleurs Miss Moneypenny, la secrétaire de M, afin d'en savoir plus sur ce mystérieux symbole. Pendant ce temps, Lippe alerte Palazzi que Bond a vu son tatouage et part ensuite déjeuner avec Patricia Fearing. Bond le voit partir et décide alors de saisir l'occasion pour aller s'aventurer dans la chambre de Lippe et enquêter. Il est cependant repéré par Palazzi (qui séjournait dans la chambre voisine).

Plus tard, Bond est à nouveau examiné par Patricia qui le place sur une machine à traction vertébrale. Alors que le patient est laissé sans surveillance, Lippe entre et augmente la vitesse de la machine afin de le tuer. Malheureusement, Bond est sauvé par Patricia un peu après. Un peu plus tard, Bond trouve Lippe qui se détend dans une machine de traitement thermique. Dans le but de se venger, Bond bloque sa cabine de vapeur et met le thermostat au maximum. Tandis qu'il repart, Lippe crie à l'aide tout en essayant de s'en sortir.

Lippe dans la cabine téléphonique

Lippe dans la cabine téléphonique.

Le soir-même, Lippe et Palazzi se rendent dans l'hôtel de François Derval alors que le commandant couche avec sa maîtresse, qui est en fait l'assassin du SPECTRE Fiona Volpe. Lippe l'appelle depuis une cabine téléphonique et lui demande de descendre. Le pilote français se prépare et lorsqu'il ouvre la porte, il se retrouve nez-à-nez avec Palazzi qui l'élimine avec du gaz neurotoxique. Palazzi essaie ensuite d'extorquer plus d'argent à Volpe, notamment en raison de la durée de son opération chirurgicale, amenant Lippe à le menacer avec un pistolet équipé d'un silencieux. Finalement, Fiona accepte de payer Palazzi comme il le demande. Lippe, lui, s'arrange pour que le corps de Derval soit emmené à la clinique de Shrublands dans une fausse ambulance. Leur but est de faire croire qu'il est Palazzi. Cependant, les hommes de mains sont interrompus dans leur démarche par Bond et sont alors contraints d'abandonner le corps dans la salle de traction. Malheureusement, Bond arrive peu de temps après et découvre le corps. Caché derrière un mur, Lippe se prépare à l'abattre mais n'agit finalement pas. Un de ses complices tente ensuite d'éliminer le gêneur mais c'est lui qui se fait tuer. Bond quitte la pièce et déclenche l'alarme incendie, forçant Lippe à s'échapper.

Plus tard, Palazzi détourne le vol du Vulcain avant d'être tué par Emilio Largo qui emporte ensuite les deux bombes atomiques avec ses hommes. Le lendemain matin, Bond quitte la clinique car il a reçu un appel d'urgence du MI6. Lippe le voit alors fait ses adieux à Patricia et prend alors en chasse l'Aston Martin DB5 de l'agent secret britannique pour son propre compte, ignorant que le chef suprême du SPECTRE, Ernst Stavro Blofeld, a intimé l'ordre à Fiona Volpe de l'éliminer pour le punir de tous ses échecs.

Sur la route, Lippe tente d'abattre Bond avec son pistolet et avant que l'Anglais ne puisse utiliser l'un des gadgets de sa DB5 pour l'éliminer, Volpe arrive sur sa moto et tire deux roquettes sur la voiture de Lippe. Le comte perd alors le contrôle de sa voiture qui tombe dans un fossé où elle explose. Juste après, Volpe se débarrasse de sa moto afin de cacher la seule preuve de l'assassinat, faisant ainsi croire que Lippe a été simplement victime d'un accident.

Production Modifier

Le comte Lippe est considéré comme l'antagoniste tertiaire du film de 1965 Opération Tonnerre. Il a été incarné par l'acteur néo-zélandais Guy Doleman et a été doublé dans la version française du film par l'acteur et réalisateur Jacques Berthier.

Le personnage de Comte Lippe a été originellement créé par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming et apparaît dans son roman de 1961 Opération Tonnerre dont a été basé le film. Dans l'ouvrage, Lippe apparaît pour la première fois lorsqu'il manque d'écraser Patricia Fearing avec sa voiture. Cette dernière a été sauvée de justesse par James Bond. Un peu plus tard, Bond voit Lippe se disputer avec un des masseurs de Shrublands qui insiste pour qu'il retire sa montre afin d'être massé. Le noble est alors contraint de s'exécuter et Bond remarque à ce moment-là qu'il porte un tatouage de criminel (probablement le même que dans le film).

Peu après, Lippe surprend Bond au téléphone alors que l'agent secret est informé de la signification du symbole que porte le gangster. C'est ainsi qu'il tente ensuite de le tuer avec la machine de traction vertébrale avant d'être piégé par son ennemi dans un bain de vapeur. Lippe souffre désormais de brûlures au deuxième degré et est alors hospitalisé pendant une semaine, ce qui n'est pas le cas dans le film. Un peu plus tard, Lippe, considéré comme "peu fiable" par Ernst Stavro Blofeld en raison de son affrontement "enfantin" avec Bond, est tué par l'agent du SPECTRE N°6 en pourchassant Bond au volant d'une Volkswagen.

Dans le film, durant le tournage de sa scène de mort, Lippe a été doublé par le cascadeur britannique Bob Simmons, qui a également incarné Jacques Bouvard dans le même film[1].

Dans Jamais plus jamais, le remake d'Opération Tonnerre, Lippe apparaît de même, cette fois sous les traits du catcheur et acteur britannique Pat Roach, qui était à l'époque connu pour avoir incarné le mécanicien aéronautique nazi qui affronte Indiana Jones dans le film Les aventuriers de l'arche perdue (1981). Cependant, dans cette continuité alternative de la chronologie 007, il n'est pas mentionné que Lippe est un compte. De plus, contrairement aux versions du personnage du roman et du film Opération Tonnerre, il a une force spectaculaire, tout comme d'autres grands méchants de la franchise tels que Oddjob et Requin et n'est pas impliqué dans le complot du SPECTRE de substituer les bombes atomiques. Au lieu de cela, Lippe est un simple assassin engagé par Fatima Blush (l'homonyme de Fiona Volpe) pour assassiner James Bond dans la clinique de Shrublands. Après avoir tenté de le tuer avec une machine de musculation, il l'affronte longuement dans la clinique et détruit une grande partie de l'établissement. Finalement, les deux adversaires se retrouvent dans le laboratoire d'échantillons où Bond attrape un bécher contenant un échantillon de son urine qu'il verse dans les yeux de Lippe. Déstabilisé et apparemment aveuglé, le coriace assassin s'effondre sur une étagère de flacons, s'empalant avec des échardes de verre.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Les images de la voiture de Lippe en train de se détruire sont ensuite montrées durant le générique d'ouverture du film Au service secret de sa majesté (1969).
  • On ne sait pas comment Lippe a fait pour se libérer de la machine de traitement thermique dans laquelle Bond l'avait piégé. Il est néanmoins probable que le fait d'avoir demandé de l'aide a suffi à faire venir des infirmiers pour l'aider.

Référence Modifier

  1. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.aveleyman.com/FilmCredit.aspx%3FFilmID%3D19577&prev=search