FANDOM


"Ainsi donc, je suis bien prêt d'inaugurer une charmante guerre. C'est une question d'heure. Quand l'Amérique et la Russie se seront détruites l'une l'autre, nous verrons une nouvelle puissance dominer le monde."
― Ernst Stavro Blofeld[src]
Ernst Stavro Blofeld est le directeur en personne de l'organisation criminelle et internationale du SPECTRE qui vise la domination du monde. Il est obsédé par une seule convoitise : éliminer son plus redoutable adversaire, James Bond 007. Le puissant terroriste a fait installer ses nouveaux quartiers généraux dans le cratère d'un volcan japonais éteint. Ce repaire dispose aussi d'une immense base de lancement de fusées. Affilié pour l'occasion au gouvernement chinois, Blofeld a désormais l'intention de provoquer une Troisième Guerre mondiale par le biais d'attaques spatiales car les fusées qu'il fait lancer depuis son repaire sont capables de détourner des engins spatiaux américains et russes ce qui créerait un conflit entre les deux nations. Blofeld profite de cette nouvelle opération pour s'enrichir sous la façade de la multinationale de l'industriel Osato, un de ses agents.

Cet homme mène une vie bien luxueuse dans son nouveau repaire et apprécie par ailleurs la compagnie des animaux, notamment celle de son chat angora blanc. Dans ses appartements, il possède également un bassin de piranhas avec un pont piégé qu'il utilise pour tuer les agents du SPECTRE qui échouent dans leurs missions, entre-autres, des tentatives d'assassinats sur James Bond.

Dans le film Modifier

Accomplissement de la première phase Modifier

En 1967, un engin spatial envoyé par le SPECTRE capture une fusée spatiale lancée par l'Union Soviétique et très vite, Moscou, qui a vu la fusée disparaitre de son radar, accuse les Américains d'être responsable de la capture de leur fusée. Cela signifie donc que la première phase du plan de Blofeld est un triomphe. Le chef du SPECTRE assiste au succès de son organisation depuis leur base, via des écrans, avec un certain nombre d'autres agents tels qu'Osato son assistante Helga Brandt. Ensuite, Blofeld ordonne à ce que les prisonniers de la fusée capturée soit emmenés. Puis, le terroriste se rend dans ses appartements car il a rendez-vous avec un duo d'agents chinois qui sont ses associés. Le chef du SPECTRE demande à ses collaborateurs si leurs clients sont satisfaits de leur actuel succès. Un des agents approuve. Blofeld ordonne ensuite à ce que son garde du corps Hans nourrice ses piranhas. L'allié de Blofeld jette de la viande aux poissons qui la dévorent en quelques secondes à peine. Puis, Blofeld dit aux agents chinois qu'il a décidé de leur demander à ce qu'une somme de 100 000 000 $ lui soit versé en lingots d'or. Seulement, l'un des agents s'oppose à cela en disant que leur accort stipulait qu'aucune somme ne devait lui être livré avant une déclaration officielle de guerre entre les Etats-Unis et la Russie. L'autre proteste que c'est de l'extorsion et Blofeld répond qu'extorquer fait partie de son travail.

Mort d'Helga Brandt Modifier

La première phase du plan concernant la déclaration de guerre est une réussite mais toutefois, il y a quelque chose au sein du SPECTRE qui ne va pas : James Bond est toujours en vie et Blofeld en est parfaitement au courant. C'est pourquoi il convoque directement les responsables de cet échec : Osato et Helga Brandt, afin de les blâmer de ne pas avoir éliminé l'espion britannique. Osato met entièrement la faute sur sa secrétaire, qui s'est offert une nuit de plaisir avec Bond avant d'échouer de justesse à le tuer. Sans aucune pitié pour la secrétaire qui implore d'être pardonnée et épargnée, le chef du SPECTRE décide donc de tuer Brandt malgré son jeune âge et sa beauté en la faisant tomber dans le bassin des piranhas. La N°11 meurt dans d'atroces souffrances et Blofeld ordonne à Osato de tuer Bond au plus tôt.

Confrontation avec James Bond et échec Modifier

Alors que la crise entre les états s'intensifie, James Bond infiltre le cratère et libère des prisonniers avant de se faire passer pour un astronaute afin de s'introduire dans une des fusées qui est sur le point d'être lancée dans l'espace. Sur les écrans, Blofeld remarque que Bond (il ne sait pas qu'il s'agit de 007) porte l'appareil d'air conditionné et ordonne son interception. James Bond est donc amené jusqu'à lui et lorsqu'on lui enlève son casque, Blofeld le reconnaît et lui révèle son identité. Il lui parle également de ses projets machiavéliques avant d'ordonner à ce qu'on lui enlève sa tenue et qu'il soit fouillé et bientôt, une nouvelle fusée (celle où était sensé être Bond) est lancée dans l'espace afin de capturer un nouvel objet, lancé par les Américains. Blofeld donne ensuite une clé à Hans qui permettrait de faire exploser l'engin d'interception au moment où il aurait capturé la fusée américaine mais une armée de ninjas mené par Tigre Tanaka, un allié de Bond, envahissent bientôt la base de Blofeld et affrontent les gardes chargés de défendre le cratère. Blofeld et Bond assistent à cela depuis un des écrans et Bond demande à Blofeld si on l'autorise à fumer. Blofeld ordonne à ce qu'on donne à Bond une des cigarettes que l'on a retrouvé sur lui lorsqu'il a été fouillé, déclarant que ce n'est pas le nicotine qui causerait sa mort. Ce que Blofeld ignore c'est que la cigarette de Bond est une arme et l'espion anglais l'utilise pour tirer un coup de feu qui élimine l'un des techniciens ce qui permet à Bond d'actionner un levier, ouvrant le cratère et permettant aux ninjas de pénétrer dans la base. Seulement, Bond est bientôt tenu sous la menace d'armes et Blofeld ordonne la fermeture du cratère. Toutefois, les ninjas pénètrent le cratère et ils affrontent désormais les gardes de Blofeld. Bientôt, la violence de l'action est telle que Blofeld ordonne la fermeture des volets qui leur permettent d'assister à l'attaque. Après la mort d'un autre technicien, Blofeld prend Osato et Bond à part. Il abat mortellement son associé pour le punir de tous ses échecs et, alors qu'il s'apprête à tuer Bond, Tigre Tanak lance à Blofeld une étoile de ninja dans le bras et ce dernier est désarmé et, en plus, séparé définitivement de son ennemi juré. Blofeld connaît un échec car Bond reprend les clés à Hans au court d'un combat et provoque l'explosion de l'engin du SPECTRE cinq secondes avant l'interception de l'engin.

Blofeld déclenche le mécanisme d'autodestruction de la base avant de s'enfuir. Il est ensuite présumé mort.

Production Modifier

Cette version d'Ernst Stavro Blofeld a été interprété par l'acteur britannique Donald Pleasence et est considérée comme l'antagoniste principal du film de 1967 On ne vit que deux fois, le cinquième film de la franchise James Bond.

Blofeld est bien entendu basé sur le personnage du même nom qui est un antagoniste récurrent de la série de romans d'espionnage de l'écrivain Ian Fleming, le créateur de James Bond.

Etant donné que On ne vit que deux fois devait marquer la première fois que le visage d'Ernst Stavro Blofeld est dévoilé et que James Bond le rencontre, il fallait choisir un acteur pour remplacer Anthony Dawson qui avait fournit le corps et les mains du personnage dans Bons baisers de Russie (1963) et Opération Tonnerre (1965), probablement à cause du fait que l'acteur britannique avait déjà incarné un autre méchant dans un James Bond, R.J. Dent dans James Bond 007 contre Dr. No (1962). C'est ainsi que plusieurs acteurs sont approchés pour le rôle mais tous n'étaient pas disponibles, ayant d'autres engagements à l'époque[1]. Harry Saltzman engage le comédien tchèque Jan Werich pour incarner Blofeld dans On ne vit que deux fois[1][2]. Malheureusement, lorsque Werich a été rencontré par le réalisateur Lewis Gilbert dans le bureau du producteur Albert R. Broccoli, il était convenu qu'il n'était pas suffisamment menaçant et qu'il avait plutôt l'apparence d'un grand-père sympathique à l'allure du Père Noël et qui ne parlait pas assez bien l'anglais[1]. Gilbert a cependant décidé de donner à l'acteur la chance de prouver qu'il était prêt pour le rôle et lui a donc permis de tourner quelques scènes mais il était évident qu'il ne correspondait pas au rôle et il alors a été renvoyé après cinq jours[1]. L'excuse officielle du départ de Werich était qu'il était malade. Le rôle a donc été confié en catastrophe à Donald Pleasence.

Aujourd'hui, nous ne savons pas combien de scènes Werich avait tourné ni elles sont encore disponibles[1].

Alliés Modifier

Images Modifier

Note Modifier

  • Tout au long du film, Ernst Stavro Blofeld ne cligne jamais des yeux lorsqu'il parle[3].

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://lostmediawiki.com/You_Only_Live_Twice_(lost_Jan_Werich_footage%3B_1967)&prev=search
  2. Levin, Guillaume (2015). James Bond: L'encyclopédie 007. ISBN 9782755622270.
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/title/tt0062512/trivia&prev=search

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.