FANDOM


"Quand tu seras pris aux chevilles, tu me supplieras de te laisser parler. Quand tu seras pris aux genoux, tu me léchera même le cul pour que je te tue."
― Franz Sanchez étant sur le point de tuer James Bond dans un broyeur à cocaïne.[src]

Franz Sanchez est nommé ainsi car il est le supposé fruit de l'union entre un riche homme d'affaires panaméen et une fasciste allemande[1]. Alors qu'aucune autre information n'est connue de l'enfance de cet homme, on sait qu'il est de nationalité colombienne et qu'il est devenu le dirigeant du cartel de drogue le plus important de la planète. Celui-ci s'étend du Chili à l'Alaska. Sanchez gère ses activités illicites depuis la république d'Isthmus, un pays de l'Amérique centrale qui est très fortement influencé par son cartel. Là-bas, les autorités locales sont toutes corrompues et travaillent pour lui tandis que les citoyens ignorent absolument tout de ses activités en tant que trafiquant de drogue et le considèrent même comme un homme d'affaires honnête et respectable. Sanchez a également des liaisons dans une bonne partie du monde et est protégé par toute une armée de sbires (mercenaires, contrebandiers, banquiers ou encore de simples criminels). Malgré cela, le puissant trafiquant est traqué par plusieurs organismes de lutte contre la drogue dont les services secrets britanniques (qui possèdent d'ailleurs un dossier sur lui[1]) et la Drug Enforcement Administration (DEA), une organisation américaine dont fait partit l'ancien agent de la CIA Felix Leiter.

Si Franz Sanchez a l'apparence d'un individu absulement calme, amical, respectable et bien intentionné, la vérité est tout autre : c'est un homme tout-à-fait cruel, impitoyable et totalement insensible aux personnes qu'il tue ou fait souffrir. Il est complètement obsédé par l'accumulation de richesse et la création d'un empire international de drogue qui irait d'Amérique du Sud à l'Asie. Ses scientifiques sont d'ailleurs capables de dissoudre de la cocaïne dans de l'essence ordinaire ce qui lui permet de transférer la drogue. Pour Sanchez, la loyauté est primordiale, encore plus que l'argent. C'est pourquoi il récompense gracieusement ceux qui lui sont loyaux mais punit de façons atroces ceux qui le trahissent ou qui lui font obstacles. Cependant, ce trait peut s'avérer être une faiblesse car un inconnu peut facilement le faire douter de la loyauté de ses propres hommes et donc à l'inciter à les tuer. Il a un penchant pour les jeunes femmes et a d'ailleurs eu plusieurs conquêtes au cours de sa vie, bien que la plupart n'ont manifestement pas duré très longtemps. À nouveau, Sanchez exige la fidélité et l'obéissance absolue de sa bien-aimée et n'hésiterait pas à la punir en cas de trahison.

Dans le film Modifier

Arrestation en Floride Modifier

"Qu'est-ce qu'il t'a promis ? Son cœur ? Donne-lui son cœur !"
― Franz Sanchez[src]

En 1989, cela fait cinq ans que Felix Leiter attend que Franz Sanchez mette les pieds aux Etats-Unis pour qu'il puisse ainsi l'arrêter. Cependant, il reste assez rare que le baron de la drogue se risque à quitter l'Amérique centrale. Néanmoins, un jour, la maîtresse du moment de Sanchez, Lupe Lamora, fuit le puissant criminel à Key West, en Floride, aux Etats-Unis, avec son petit-ami, un des anciens associés du trafiquant, obligeant ce dernier à les traquer avec son fidèle homme de main Dario et deux autres de ses plus fidèles sbires. Voyageant dans un petit avion, un Learjet, la petite troupe de criminels localisent leurs cibles dans une petite maison[1] et entrent dans celle-ci après avoir éliminé son seul garde. Une fois face à Lupe et à son amant, Sanchez ordonne à Dario d'arracher le cœur de l'homme afin de le punir de sa trahison. Resté seul avec Lupe, Sanchez fouette son dos nu avec une queue de pastenague.

Sanchez dans le petit avion

Sanchez tentant de fuir dans le petit avion.

Alors que Sanchez et ses trois hommes s'apprêtaient à emmener Lupe, un hélicoptère de la DEA transportant Felix Leiter et son ami James Bond s'approche et Sanchez se voit contraint d'abandonner Lupe et ses alliés et de voler un petit avion. Ayant désormais pour intention de regagner Cuba, Sanchez tente de fuir mais malheureusement, Bond descend en rappel sur son appareil et le sangle à celui où se trouvent les agents de la DEA. Franz Sanchez est donc arrêté tandis que Leiter célèbre son mariage avec une jeune américaine du nom de Della Churchill.

Evasion, mutilation de Leiter et premiers ennuis avec Bond Modifier

Plus tard, lors de la fête du mariage de Leiter et de Churchill, Sanchez est en détention dans un pénitencier. Il promet un pot-de-vin de 2 000 000 $ à celui qui le libérera. Apparemment furieux, Ed Killifer, l'un des agents de la DEA, se met à l'attaquer et doit être retenu par son collègue. Sanchez est ensuite emmené dans un fourgon blindé en présence de la presse : il doit être transféré à la prison centrale de Quantico. Au cours du trajet, Killifer s'en prend au chauffeur, ayant vraisemblablement succombé au pot-de-vin du détenu. Le véhicule tombe à l'eau. Sanchez et Killifer sont ensuite secourus par des plongeurs envoyés par l'un des plus proches associés du trafiquant terroriste, l'Américain Milton Krest, et sont emmenés auprès de lui à bord de sous-marins.

Une fois dans le centre de recherche marine que possède Krest et qui sert de couverture au cartel de drogue, Killifer rapporte probablement à Sanchez que Leiter est le responsable de sa capture (curieusement, il ne lui parle pas de Bond) et le puissant criminel envoie alors Dario et les deux autres hommes de mains qui l'ont accompagné plus tôt tuer Churchill et lui amener Leiter. Pendant que les sbires s'exécutent, Sanchez discute avec Krest qui propose d'exécuter Killifer par peur qu'ils soient dénoncés. Cependant, son associé refuse catégoriquement cela car il tient à honorer le contrat qu'il a passé avec le policier, affirmant que la loyauté est plus importante pour lui que l'argent. C'est ainsi qu'il remet à Killifer les 2 000 000 $ qu'il lui avait promis. Ensuite, Sanchez, Krest, Dario, Killifer et les autres sbires confrontent Leiter avant de le faire descendre dans un bassin où se trouve un requin et de le regarder en riant se faire mutiler par le gros poisson.

Pendant ce temps-là, Bond arrive à l'aéroport de Key West où il apprend que Sanchez s'est évadé. Il se rend alors dans la maison de Leiter où il trouve le cadavre de Churchill ainsi que les restes de Leiter, qui est encore vivant. Désormais, l'agent secret britannique est déterminé à se venger de Sanchez et de ses associés. Sachant que la DEA refuse de l'aider du fait que Sanchez a quitté le pays et est hors de leur juridiction, Bond ne peut que solliciter l'aide d'un pêcheur, Sharkey, qui l'aide à s'infiltrer dans le laboratoire de Krest le soir-même. Ensuite, Bond élimine deux gardes ainsi que Killifer qu'il fait tomber dans le bassin du requin avec les 2 millions de dollars que Sanchez lui avait remis.

Le lendemain soir, Bond monte à bord du Wavekrest, le navire que possède Krest, et élimine à nouveau plusieurs membres du cartel de Sanchez tout en déjouant la dernière expédition de drogue du navire non pas sans avoir volé cinq millions de dollars dans le processus.

Début de relation avec Bond Modifier

Le soir-même, Sanchez arrive à son casino avec Lupe et un certain nombre de gardes-du-corps. Il est filmé dans le cadre d'un journal télévisé que Bond regarde depuis sa chambre d'hôtel. Après avoir nié être responsable de trafic de drogue comme l'affirment les Américains, Sanchez escorte son hôte d'honneur, le président d'Isthmus, jusqu'à l'intérieur du casino où se déroule une soirée de gala[1].

Dans un même temps, Sanchez prend contact avec les Contras (qu'il connaît probablement par le fait que Dario est un de leurs anciens membres) et acquiert quatre missiles Stinger qu'il menace d'utiliser pour abattre un avion de ligne américaine si la DEA ne le lâche pas. Désormais en toute sécurité, Sanchez reste dans son repaire.

Cependant, Bond se rend à Isthmus avec sa nouvelle alliée, l'agent de la CIA Pam Bouvier, et commence par se rendre dans la banque que possède Sanchez, la plus grosse de la ville, dans le but d'y ouvrir un compte. Tandis qu'il marche dans le hall d'entrée, l'agent secret croise Sanchez qui accueille un groupe de six puissants trafiquants de drogue asiatiques dans le cadre de son projet d'étendre son empire de drogue dans la région du Pacifique[1].

Sanchez et sa télévision

Sanchez regardant le télévangéliste à la télévision.

Sanchez passe ensuite toute la journée dans le bureau de son casino avec son chef de la sécurité, le colonel Heller, et son directeur commercial, William Truman-Lodge. Le soir suivant, alors que Bond se rend avec Bouvier dans le casino et gagne un certain nombre de gains, Sanchez, Truman-Lodge et Heller regardent une émission télévisée donnée par le télévangéliste de Franz qui est censé fixer le prix demandé par Sanchez pour un kilogramme de cocaïne. Sanchez est ensuite informé des victoires de Bond au blackjack et l'observe avec Heller sur des caméras de surveillance. Le dealer envoie alors Lupe le faire perdre et également en savoir plus sur lui. Bond la force à le conduire jusqu'à Sanchez qu'il a donc l'occasion de rencontrer personnellement, sachant que le Colombien ignore qu'il est l'homme qui l'a arrêté en Floride. Au cours de l'entretien, Bond constate que son ennemi est protégé par cinq centimètres de vitrage blindé et qu'il faudrait donc une arme de grande puissance comme un bazooka pour l'éliminer. 007 propose ensuite à Sanchez d'intégrer son organisation (il se présente comme une personne qui aide celles qui ont des problèmes) mais le trafiquant lui répond que trouver du travail à Isthmus est difficile car il faut présenter des talents que la main d'œuvre locale n'aurait pas. Après lui avoir conseillé de bien profiter de son casino, il le laisse repartir (il lui a confisqué son Walther PPK sous prétexte qu'Isthmus est une ville sûre) et demande à Heller d'étudier son passeport.

En rentrant dans son hôtel avec Bouvier, Bond se retrouve nez-à-nez avec Q, le fabriquant d'armes et de gadgets du MI6. Celui-ci lui remet tout un équipement qu'il compte utiliser pour abattre Sanchez le lendemain soir.

Le soir suivant, Sanchez rencontre les six trafiquants de drogue asiatiques au cours d'une réunion. Cependant, à l'insu du trafiquant, l'un des dealers est en fait un agent des stupéfiants de Hong Kong et Sanchez accepte à contrecœur de leur faire visiter le complexe de distribution principal. Une fois la réunion terminée, le Colombien psychopathe reçoit dans son bureau le président d'Isthmus qui, tout comme toutes les autres personnes de haut-rang du pays, a été soudoyé par Sanchez. Le politicien se plaint de n'avoir reçu que la moitié de sa paie habituel, amenant son interlocuteur à le réprimander d'avoir gardé le silence lors de son arrestation. Le président quitte ensuite le bureau, mécontent. Juste après, Bond fait sauter le vitrage anti-balle du bureau de Sanchez et alors qu'il se prépare à l'abattre, deux autres agents hong-kongais l'en empêchent en le provoquant dans un court affrontement avant de le capturer et de l'emmener dans une planque où il est interrogé par leur chef, l'agent infiltré. Sanchez, Heller et leurs hommes arrivent à cette même planque et éliminent les agents qu'ils prennent à tort pour les assassins. Bond, lui, est sauvé et emmené dans la splendide demeure de Sanchez. L'espion retrouve ainsi le trafiquant, ayant désormais pour intention de détruire son opération en le retournant contre ses propres employés. Il le persuade ainsi que quelqu'un dans son organisation aimerait le tuer.

"Trahison" par Krest Modifier

Le soir-même, Sanchez, Heller, Lupe et les deux hommes de mains qui ont tués la femme de Leiter rencontrent Krest dans le Wavekrest. Pendant que Sanchez interroge son associé sur la mise en échec de l'expédition de drogue par Bond (les deux hommes ignorent qu'il s'agit de lui), l'agent secret place une partie de l'argent qu'il a volé lors de l'opération dans la chambre de décompression du navire, aidé par Bouvier. Les deux sbires de Sanchez arrivent sur-place peu de temps après et, apercevant l'argent, préviennent immédiatement leur employeur. Désormais furieux contre Krest qu'il pense être l'homme voulant le tuer, Sanchez attaque l'Américain avant de l'enfermer dans la chambre de décompression. Ensuite, le baron de la drogue se met à tourner la soupape de pression à un niveau extrême avant de sectionner un tuyau avec une hache. En raison de la décompression, la tête de Krest se met à grossir avant d'exploser. Comme l'argent est éclaboussée de sang, Sanchez ordonne à l'un de ses sbires de la blanchir.

Sanchez et l'argent

Sanchez remettant l'argent à Bond.

De retour dans sa demeure, Sanchez rend visite à Bond et en récompense de sa "loyauté", lui remet une certaine somme d'argent. Le Colombien l'admet alors officiellement dans son entourage et lui dit qu'il veut l'emmener quelque part le lendemain et que ce sera une surprise. Il dîne ensuite avec ses collaborateurs asiatiques, ignorant que Lupe rend visite à Bond peu de temps après et passe le reste de la nuit avec lui.

Péripéties dans l'usine de raffinerie Modifier

Le lendemain, tandis que Sanchez, Bond et le reste des collaborateurs du trafiquant se dirigent vers le centre de distribution (qui a l'apparence et la façade d'un siège de culte religieux), Lupe rend visite à Bouvier et à Q dans leur chambre d'hôtel pour les prévenir que Bond aura des problèmes. Les deux espions se rendent alors sur les lieux du repaire de Sanchez dans le but de venir en aide à leur allié. Une fois dans le centre de distribution, Bond apprend que les scientifiques de Sanchez peuvent dissoudre de la cocaïne dans de l'essence ordinaire. Celle-ci sera vendue aux trafiquants asiatiques et est sur le point d'être chargée dans quatre camions-citernes. Cependant, alors qu'ils assistent à une expérience du chimiste en chef de Sanchez, Dario reconnaît Bond, obligeant celui-ci a provoqué un incendie qui ravage toute l'usine. Dario capture 007 et le dénonce à Sanchez. Celui-ci, très furieux, tente d'interroger l'espion sur son affiliation. N'obtenant rien de lui, il ordonne à ce qu'il soit placé sur un tapis roulant qui est censé le faire tomber dans un broyeur industriel. Cependant, au moment d'être tué, Bond fait remarquer à Sanchez l'absence de Heller durant l'incendie, amenant le puissant contrebandier à partir à la recherche de son chef de la sécurité avec l'un de ses sbires. Bond, lui, parvient à se pendre par ses liens au-dessus du broyeur, incitant Dario à essayer de le faire tomber par ses propres moyens. Malheureusement, Bond est sauvé par l'intervention de Bouvier et se révèle capable de faire tomber l'homme de Sanchez dans le broyeur, lui faisant connaître une mort atroce.

Sanchez et son sbire confrontant Heller

Sanchez et son sbire confrontant Heller.

Dans un hangar, Sanchez et son sbire retrouvent Heller qui était sur le point d'emporter les missiles Stinger. À l'insu de Sanchez, le militaire avait conclu un pacte avec les Etats-Unis : s'il rapporte les missiles, une immunité lui sera accordée. Cependant, cela n'arrivera pas puisque Sanchez ordonne discrètement à son homme de le tuer en l'empalant avec les pointes d'un chariot élévateur. Hélas pour Sanchez, cette exécution ouvre une issue pour Bond et Bouvier.

Course-poursuite dans le désert, affrontement et mort Modifier

Truman-Lodge: "Merveilleux ! Franz, superbe ! Encore 80 millions de dollars partis en fumée !"
Franz Sanchez: "Moi, je crois qu'il est grandement le temps de réduire les frais."
―Franz Sanchez avant d'abattre Truman-Lodge[src]

Alors que tout le centre de distribution se détruit à cause de l'incendie, Sanchez s'enfuit dans une voiture avec Truman-Lodge et les quatre camions-citernes transportant la drogue. Bond et Bouvier se lancent à leur poursuite dans un petit avion afin de les arrêter et d'empêcher la livraison. C'est le début d'une longue course-poursuite dans le désert au cours de laquelle Sanchez et ses hommes de mains restants tentent d'éliminer Bond par tous les moyens. Malheureusement, les criminels échouent et ne peuvent empêcher l'agent secret vengeur de détruire trois des quatre camions-citernes. Contrarié d'avoir perdu autant d'argent, Truman-Lodge félicite sarcastiquement Sanchez ce qui lui vaut d'être abattu mortellement par le Colombien. Sanchez et son chauffeur montent ensuite dans le dernier camion mais comme Bond et Bouvier sont toujours après eux, Sanchez tente de tuer Bond avec l'un des missiles Stinger. Il manque sa cible mais le missile détruit tout de même une partie du gouvernail arrière de l'avion de Bouvier et la jeune femme est alors contrainte d'abandonner la poursuite. Sanchez affronte ensuite Bond sur le camion avec une machette, sectionnant accidentellement la ligne de fracture ce qui amène le camion à s'écraser. Cependant, Sanchez et Bond survivent tous deux à l'incident et le baron de la drogue, furieux, ensanglanté et imbibé d'essence du pétrolier, surgit et alors qu'il s'apprête à éliminer Bond avec sa machette, celui-ci lui montre un briquet qui lui a été offert par Leiter et Churchill lors du mariage, révélant à Sanchez pour qui il faisait tout cela. Bond enflamme ensuite les vêtements de Sanchez avec le briquet, provoquant une explosion qui détruit le dernier camion-citerne et tue Sanchez à coup sûr, débarrassant la planète de son plus puissant trafiquant de drogue et vengeant Leiter et Churchill.

Alliés Modifier

Production Modifier

Franz Sanchez est considéré comme l'antagoniste principal du film de James Bond de 1989 Permis de tuer. Il a été interprété par le cinéaste américano-italien Robert Davi et a été doublé dans la version française du film par l'acteur français Gérard Hernandez.

Tout comme la majorité des personnages apparaissant dans Permis de tuer, Sanchez a été créé spécialement pour le film, apparemment entre hiver 1987 et 1988. Cependant, au début, son prénom était "Klaus". Son complexe, situé en Amérique centrale, était attaqué par James Bond, Felix Leiter et un commando de l'US Army avant qu'il ne soit arrêté. Comme dans le film, il réussissait à s'évader et se vengeait ensuite de Leiter[2].

Le scénariste Richard Maibaum n'a jamais mentionné dans ce traitement comment Sanchez était éliminé mais il décide plus tard qu'il termine simplement arrêté[2].

À l'époque de la sortie du film, une adaptation en roman rédigée par l'écrivain britannique John Gardner est publiée. Du fait qu'il est relativement fidèle au film, l'ouvrage met lui aussi Sanchez en scène et le trafiquant de drogue colombien tient une fois de plus le rôle de l'antagoniste principal. Ce roman rajoute cependant quelques scènes et informations qui sont absentes du film, notamment le fait que Sanchez est peut-être le fils d'un homme d'affaires panaméen et d'une fasciste allemande. Quelques différences sont cependant à relever comme le fait que le lecteur n'assiste pas directement à la scène où Sanchez propose son pot-de-vin de 2 millions de dollars à la DEA ni à celle de la mutilation de Leiter qui sont seulement mentionnées par le biais d'autres personnages[1].

Bien après être apparu dans le film et le roman Permis de tuer, Franz Sanchez fait son grand retour dans le jeu-vidéo d'espionnage de 2012 007 Legends. Celui-ci se déroule dans une continuité alternative et semble se dérouler apparemment entre 2005 et 2012. Il reprend des évènements de six films de James Bond dont une partie de l'acte final de Permis de tuer. Sanchez est donc l'antagoniste principal de la mission du même nom. Dans cette version de l'histoire, il est dit que Sanchez a été attiré par le commerce de la drogue dès son plus jeune âge, si bien qu'il est désormais un puissant trafiquant de drogue opérant au Mexique qui dirige un vaste empire criminel qui s'étend du Chili à l'Alaska ; des champs de pavot en Afghanistan aux installations de traitement de la cocaïne en Colombie en passant par des produits de contrefaçon et au blanchiment d'argent en Egypte. Il est protégé par une très grande quantité d'hommes de mains, Dario était le seul d'entre eux à être nommé. Sanchez bénéficie également des faveurs des fonctionnaires du gouvernement qu'il paie un million de dollars américains chacun. Il possède aussi une banque en Colombie et un casino dans la ville mexicaine de Chihuahua.

Dans le jeu, un flashback révèle que Sanchez et ses hommes ont brutalement mutilés Felix Leiter avec un requin tout en ayant éliminé sa femme. James Bond découvre cela lorsqu'il entre dans la maison de son ami et attaque le sbire de Sanchez qui est présent avant de se précipiter vers Leiter qui lui révèle que Sanchez est le responsable de ces atrocités avant de lui demander de prévenir Pam Bouvier, qui est sur le point d'infiltrer son cartel. Leiter remet ensuite à Bond le fameux briquiet qui d'après ses dires, comporte des données sur une carte.

Plus tard, Bond et Bouvier font équipe et Pam (sous l'identité de Miss Kennedy) rencontre Sanchez et Dario, affirmant être en désaccord avec la DEA, et lui remet 2 millions de dollars que l'agence avait récemment saisit. Pendant que Sanchez fait visiter sa demeure à Bouvier, Bond est contacté par sa supérieur M qui le charge d'enquêter sur les relations que Sanchez est suspecté d'entretenir avec une faction de terroristes basée au Moyen-Orient. Bond infiltre alors la raffinerie du puissant trafiquant et affronte les nombreux gardes tout en rassemblant des preuves de contrebande d'armes et en plaçant des explosifs autour du complexe. Cependant, la couverture de Pam est exposée par Dario ce qui force Bond à enclencher les explosifs. Ensuite, il se rend dans une pièce où il trouve Bouvier et Sanchez. Il bat d'ailleurs furieusement ce dernier en se présentant comme un ami de Leiter mais Dario l'attaque par derrière, donnant à Sanchez l'occasion de s'échapper tandis qu'il affronte Bond qui le propulse dans le broyeur. Le baron de la drogue s'enfuit dans un camion-citerne transportant son mélange de cocaïne. Bond et Bouvier le poursuivent et 007 l'affronte brièvement à l'avant du camion avant qu'il ne s'écrase. Désormais au sol, Sanchez tente de tuer Bond avec sa machette, amenant les deux ennemis à se battre continuellement. Bond prend le dessus sur son adversaire et l'enflamme avec le briquet de Leiter, lui faisant ainsi connaître la même mort que dans le film.

Dans ce même jeu, Sanchez est disponible en mode multijoueur.

Tout comme une grande partie des personnages principaux de la saga James Bond, Sanchez a été reproduit quelques fois en figurine ou en fève. Cependant, celles-ci sont d'une assez grande rareté.

Notes Modifier

  • Les plans de Franz Sanchez concernant l'étendue de son réseau de trafic de drogue dans la région du Pacifique auraient pu réussir s'il ne s'était pas vengé de Felix Leiter. En effet, avant cela, James Bond n'avait aucune raison d'anéantir son empire (bien qu'il était en partie responsable de l'arrestation du trafiquant).
  • Franz Sanchez est le troisième antagoniste principal de la franchise à être un trafiquant de drogue, le premier est le Dr. Kananga et le deuxième est Aris Kristatos.
  • Sanchez est le deuxième antagoniste de la série à se faire arrêter, les trois autres sont Georgi Koskov, Raoul Silva et Franz Oberhauser.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Gardner, John (1989). Permis de tuer. ISBN 978-1409135760.
  2. 2,0 et 2,1 http://www.commander007.net/2017/04/scripts-bond-16-risico-et-autres-peripeties-bondiennes/