FANDOM


Anatol Gogol: "Vous êtes un pauvre type, un pauvre voleur, la honte de l'armée."
Orlov: "Oui...Mais à Moscou, je serai demain le héros que les Soviétiques salueront."
―Anatol Gogol et le général Orlov[src]

Orlov est un militaire russe. À une certaine époque, il a inspiré confiance aux membres les plus hauts placés du Kremlin mais il a malheureusement été progressivement abandonné par ses frères d'armes et ses supérieurs.

En 1983, Orlov est au rang de général dans l'armée. Cependant, il est complètement obsédé par le pouvoir. Il est en effet extrêmement mégalomane et tyrannique car il compte profiter du pouvoir et de l'influence qu'il possède dans le monde pour dominer l'Europe en lançant une attaque massive sur le continent. Il est persuadé que le pacte de Varsovie donne à la Russie un avantage certain sur les forces de l'OTAN. Le plan d'Orlov consiste à faire exploser une bombe nucléaire sur une base en Allemagne de l'Ouest afin d'obliger l'OTAN à ouvrir ses frontières ce qui permettrait aux Soviétiques d'envahir l'Allemagne. Cependant, comme le reste de la Russie refuse de prendre parti à cela, Orlov s'est associé avec Kamal Khan, un prince afghan en exil en Inde, qui a fait de la contrebande de diamants pour lui alors que le général a volé toutes les richesses du Kremlin dont des œufs de Fabergé avant de les remplacer par des copies créées par un faussaire russe complice nommé Lenkin. Cela a permis aux deux hommes de financer l'opération avec leur associée Octopussy qu'ils manipulent. Leur but ultime est d'utiliser le cirque de cette dernière pour faire exploser la bombe tout en l'abandonnant secrètement pour qu'elle meurt afin que Khan puisse diriger seul son réseau de contrebande.

Dans le film Modifier

Malheureusement, à l'insu du général Orlov et de Kamal Khan, un des faux œufs de Fabergé a été récupéré par l'agent 009 du MI6. Ce dernier a aussitôt été poursuivi et poignardé par les tueurs Mischka et Grischka avant de chuter dans une rivière. Ses meurtriers sont persuadés que l'œuf que détenait l'espion a été perdu lorsqu'il est tombé dans la rivière mais la vérité est que l'homme était parvenu à remettre l'objet à l'ambassadeur britannique juste avant de périr. L'œuf est par la suite renvoyé au MI6.

Orlov et son discours

Orlov prononçant son discours.

Pendant ce temps, en Union Soviétique, Orlov assiste à un conseil de la sécurité où il déclare que trente-et-une divisions soviétiques d'armée en Allemagne de l'Est et cinq en Tchécoslovaquie sont sous son commandement direct. Son discours agace fortement l'un de ses collègues, le général Gogol. Orlov affirme que ses divisions pourraient venir à bout de celles de l'OTAN en seulement cinq jours. Gogol lui répond que c'est démoniaque. Malheureusement, sa proposition d'attaquer l'Europe est rejetée par le comité qui craint que l'Amérique ne riposte aux attaques soviétiques par les armes nucléaires. C'est très fortement contrarié qu'Orlov reçoit un message de la belle Rubelvitch, secrétaire de Gogol.

Orlov, Lenkin et Mischka

Orlov avec Lenkin et Mischka.

Une fois dehors du conseil, Orlov rend visite à Lenkin dans le dépôt d'œuvres d'art du Kremlin. Là, il apprend de Mischka[1] ce qui s'est passé avec la contrefaçon volée par l'agent 009. Comme Lenkin n'a pas le temps d'en refaire une autre, Orlov décide de contacter Kamal Khan afin de le charger d'acquérir l'œuf de Fabergé original qui sera vendu aux enchères. Malheureusement, la mort de 009 avait déjà attiré l'attention du MI6, si bien que leur agent James Bond est amené à participer à la vente aux enchères. À l'insu de tous, il substitue le véritable œuf par le faux trouvé sur son collègue, poussant par conséquent Khan à acheter le faux.

Plus tard, Bond confronte Khan en Inde et l'associé d'Orlov réalise que l'agent secret possède l'œuf authentique, si bien qu'il envoie bientôt sa femme de main Magda le lui reprendre. Bond, lui, est capturé et fait prisonnier dans le palais de la Mousson que possède le prince. Le soir suivant sa capture, Orlov arrive sur les lieux en hélicoptère et rencontre Khan pour parler de leurs projets. Au cours de l'entrevue, le militaire mégalomane détruit l'œuf original en croyant qu'il s'agit d'un faux.

Orlov confronté à Bond

Orlov étant confronté à Bond.

Une semaine plus tard, Orlov et Khan se retrouvent en Allemagne pour enclencher la bombe nucléaire qui est dissimulée dans l'un des wagons du train du cirque d'Octopussy. Malheureusement, Bond est là lui aussi et après avoir tué Mischka et pris sa tenue, il confronte Orlov afin d'en savoir plus sur ses plans. Après les avoir compris par lui-même, il veut pousser le général à arrêter le train à la frontière mais ils sont interrompus par un soldat russe qui permet à Orlov de s'enfuir. Le militaire envoie alors ses hommes fusiller Bond mais ils échouent tous et sont vaincus par l'espion. 007 vole ensuite la voiture d'Orlov qu'il utilise pour rattraper le train d'Octopussy et se hisser à l'intérieur. Orlov, lui, franchit la frontière d'Allemagne de l'Est et d'Allemagne de l'Ouest ce qui lui vaut d'être abattu dans le dos par les gardes-frontières alors qu'il allait monter dans le train. Le général Gogol, qui avait entretemps compris le complot de son collègue, confronte une dernière fois Orlov en lui disant qu'il est la honte de l'armée soviétique. Orlov répond qu'il sera un héros de sa nation et succombe de ses blessures.

Suite à la mort d'Orlov, Bond désamorce la bombe nucléaire à temps et élimine la plupart des autres associés du général soviétique corrompu dont Khan.

Alliés Modifier

Production Modifier

Le général Orlov est considéré comme l'antagoniste principal primaire[2] du film de James Bond de 1983 Octopussy. Il a été interprété par l'acteur britannique Steven Berkoff tout en ayant été doublé dans la version française par l'acteur spécialisé dans le doublage Igor De Savitch, qui doublera plus tard Arkady Ourumov.

L'acteur néerlandais Rutger Hauer a été préssenti pour incarner Orlov[3].

Steven Berkoff s'était présenté à son audition habillé en samouraï. L'acteur Roger Moore, interprète de James Bond dans ce film, a alors dit : "Steven Berkoff, un acteur des plus hauts en couleur...un merveilleux méchant".

Quelques années plus tard, Orlov fait son retour dans le jeu de rôle James Bond 007 (1983). Dans cette continuité alternative, le général russe corrompu survit aux évènements d'Octopussy et rétablit l'organisation de contre-espionnage du SMERSH (qui était désavouée depuis longtemps). Apparemment, ce jeu mentionnerait même son prénom.

Note Modifier

  • Orlov est probablement le seul antagoniste principal de toute la franchise dont nous ne connaissons que le nom de famille. En effet, son prénom n'a été mentionné par aucune source (à l'exception peut-être du jeu James Bond 007).
  • Le fait qu'Orlov possède trente-et-une divisions soviétiques d'armée en Allemagne de l'Est et cinq en Tchécoslovaquie sous son commandement direct laisse supposer qu'il est le commandant en chef du groupe de forces soviétiques en Allemagne.
  • Orlov est le seul antagoniste du film Octopussy à ne pas être éliminé par James Bond.

Références Modifier

  1. http://www.commander007.net/2013/06/les-secrets-d-octopussy/
  2. Bien que Khan soit très présent dans l'intrigue et qu'il est même l'antagoniste final du film, le général Orlov est l'antagoniste principal primaire puisque la tentative d'attaquer la base américaine était son idée en premier lieu.
  3. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.imdb.com/title/tt0086034/trivia&prev=search