FANDOM


"Vous ne gagnerez pas."
― Arkady Ourumov à James Bond.[src]

Arkady Grigorovich Ourumov naît en Russie entre 1949 et 1950.

En 1968, alors qu'il a 18 ans, il est diplômé à l'Académie militaire de Moscou.

En 1970, Ourumov est diplôme une seconde fois, cette fois à l'Ecole des Sciences Militaires Appliquées de Kiev. Au cours de la même année, ses brillantes performances lui permettent d'être promu au grade de capitaine dans l'armée russe et il est également affecté à une zone d'essai de pointe.

En 1975, il est promu major et est affecté à la division spatiale soviétique jusqu'en 1981. Il sert également dans l'occupation soviétique de l'Afghanistan où son char d'assaut est attaqué par un autre char. Ourumov demeure le seul survivant de cet incident et a développé une phobie des chars.

Quelques temps plus tard, Ourumov est promu colonel et est affecté à une usine d'armements chimiques dans l'oblast d'Arkhangelsk.

Arkady Ourumov est un militaire avide d'avoir toujours plus de pouvoir et d'influence dans le monde. Son ambition est de devenir "le futur homme d'affaires de Russie".

Dans le film Modifier

Début d'association avec Alec Trevelyan Modifier

En 1986, le MI6 apprend que les Russes ont l'intention d'élaborer une arme biologique qui serait capable de détruire aisément lors organes du corps humain et s'apprête alors à attribuer aux agents "00" James Bond et Alec Trevelyan la tâche d'arrêter, ou au moins de ralentir, l'élaboration de cette arme en détruisant l'usine. Cependant, à l'insu du gouvernement britannique, Trevelyan cherche à se venger de la trahison britannique sur son peuple, les cosaques de Lienz, à l'époque de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, quelques jours après qu'Arkady Ourumov ait été promu au grade de colonel, Trevelyan le rencontre et lui narre quelques évènements de son passé (sans pour autant préciser que ses parents étaient des cosaques de Lienz) avant de lui parler de sa haine envers l'Angleterre et le MI6 ainsi que ses projets de vengeance. Il lui propose même de se rallier à sa cause en échange de recevoir une très bonne paie et d'être considéré comme "le futur homme d'affaires de Russie". Ourumov accepte gracieusement l'accord et les deux associés conviennent de ne plus se revoir avant que Trevelyan et James Bond ne soient envoyés pour la mission.

Ourumov, ses hommes et la vitre

Ourumov et ses hommes sur le point de détruire la vitre blindée.

Quelques jours plus tard, lors de leur mission, Trevelyan et Bond s'infiltrent dans la salle des réservoirs de l'usine d'Ourumov où ils doivent placer des mines à retardement pour faire sauter l'usine. Cependant, malgré leur discrétion, une alarme retentit et Ourumov et ses hommes sont alors mobilisés sur-place. Les militaires russes détruisent une vitre blindée et pénètrent dans la salle. Au cours de la fusillade, Trevelyan est délibérément capturé par les soldats et placé à genoux devant le colonel. Alors qu'il semble être sur le point d'exécuter Trevelyan d'une balle dans la tête, Ourumov donne dix secondes à Bond pour se rendre et s'avancer vers lui. Vers la fin du décompte, il semble loger une balle dans la tête de Trevelyan. Alors que les soldats se mettent à ouvrir le feu en direction de Bond, le colonel leur ordonne de ne pas tirer car les réservoirs pourraient exploser. L'agent secret britannique, lui, avance vers un tapis roulant avec un chariot remplis de barils chimiques. Comme l'un des soldats craque et tire dans la direction de Bond, Ourumov l'abat sur-le-champ. Malgré la certitude d'Ourumov que Bond ne peut pas gagner, l'espion parvient à s'enfuir grâce au tapis roulant et envoie plusieurs barils tomber sur les soldats. Ourumov, lui, ne semble pas avoir pris de dégâts et poursuit Bond jusqu'à l'extérieur avec ses hommes. Malgré tous les efforts des Russes pour tenter d'arrêter Anglais, celui-ci s'enfuit au moyen d'un avion et ce, juste avant que les mines qu'il a placées ne fassent exploser l'usine.

À l'insu de Bond et du gouvernement britannique, Alec Trevelyan a faussé sa mort et est donc bien vivant, bien qu'il a été gravement défiguré à la suite de l'explosion de l'usine. Depuis, il cherche également à se venger de Bond puisqu'il est l'homme qui a réglé les mines. Ourumov, quant à lui, a été déshonoré et a plus tard été jugé dans une cour martiale pour la destruction de l'usine, devant originellement être exécuté. Cependant, le militaire russe mégalomane s'était parjuré en déclarant qu'un de ses subalternes décédés avait omis de prendre des précautions en s'occupant des cuves chimiques qui étaient à l'origine de l'explosion. Grâce à ce mensonge, Ourumov s'était retrouvé débarrassé de toutes charges et avait retrouvé son poste militaire. Quelques temps plus tard, il reçoit même une promotion : désormais au rang de général, il devient le chef de la division spatiale soviétique et participe au développement d'un satellite comprenant le programme Goldeneye, qui serait suffisamment puissant pour rayer de la carte n'importe quelle capitale. Par ailleurs, Ourumov a gardé contact avec Alec Trevelyan et est même l'un des membres les plus influents de l'organisation criminelle que ce dernier a fondé : le Janus Crime Syndicat. Ourumov a également recruté un autre membre pour le réseau terroriste : l'ancienne pilote géorgienne Xenia Onatopp, une femme qu'il connaît bien. Ainsi, jusqu'en 1995, le Janus Crime Syndicat terrorisait la Russie sans se faire prendre puisque toutes les identités de ses membres demeuraient confidentielles (à l'exception de celle d'Onatopp) et Ourumov gagnait plus de pouvoir, ce qui commençait à troubler le gouvernement russe.

Vol du Goldeneye avec Xenia Onatopp Modifier

En 1995, dans le cadre de sa vendetta envers la Grande-Bretagne, Trevelyan envoie Ourumov et Onatopp voler Petya, l'un des deux satellites Goldeneye. Ourumov et Onatopp commencent par voler l'hélicoptère Tigre, un appareil équipé d'un blindage IEM, et l'utilisent pour se rendre jusqu'au centre de contrôle de Severnaya, en Sibérie soviétique, là où sont contrôlés les deux Goldeneye. Ourumov s'était auparavant assuré les services de Boris Grishenko, le plus intelligent des programmeurs travaillant au centre de contrôle. Une fois dans le bunker, Ourumov use de son titre de chef de la division spatiale pour entrer dans la salle de contrôle et s'adresse à un officier russe à qui il prétend qu'il simule une guerre. Il lui ordonne alors de lui remettre en mains propres la carte d'accès ainsi que les clés d'activation du satellite et se met à le chronométrer. Une fois qu'il a obtenu ce qu'il voulait, Onatopp se fait un plaisir sadique à abattre tous les techniciens. Cependant, à l'insu d'Ourumov et d'Onatopp, une des programmeuses, Natalya Simonova, était dans la cuisine au moment du massacre a donc été épargnée. Ourumov et Onatopp activent alors l'un des Goldeneye mais l'une des employées parvient à faire sonner l'alarme avant d'être achevée par Xenia. Une fois chose faite, Ourumov et Onatopp s'échappent avec Grishenko dans l'hélicoptère blindé, peu de temps avant que le Goldeneye ne détruise définitivement le centre de contrôle ainsi que les hélicoptères MIG qui ont étés mobilisés suite au déclenchement de l'alarme. Natalya Simonova, elle, parvient à suivre à la destruction de son lieu de travail avant de quitter la Sibérie en traîneau.

Réunion au conseil de la sécurité russe Modifier

Ourumov durant le conseil

Ourumov durant le conseil de la sécurité.

Plus tard, à Saint-Pétersbourg, en Russie, Ourumov est amené à rendre des comptes à Dimitri Mishkin, le ministre de la Défense russe. Il le rejoint au cours d'un conseil de la sécurité où il est amené à faire son rapport. Le général ment en disant que le Goldeneye et les meurtres des techniciens ont étés commis par des séparatistes sibériens cherchant à déstabiliser le gouvernement. De plus, afin d'appuyer ses dires, il présente sa démission au conseil mais celle-ci est refusée. Mishkin lui dit ensuite qu'il aimerait seulement la certitude qu'aucun autre satellite Goldeneye n'existe. Ourumov ment alors une nouvelle fois en lui donnant cette assurance. Lorsque Mishkin demande ensuite ce qui en est par rapport aux victimes de l'incident, Ourumov rapporte qu'il n'a rapporté qu'un seul survivant : Boris Grishenko. À la surprise du général, Mishkin l'informe que Natalya Simonova est encore vivante. Face à cette révélation, Ourumov répond simplement qu'il va mener son enquête et est ensuite amené à se retirer.

Exposition, péripéties et mort Modifier

En sortant du conseil, Ourumov charge Onatopp et Grishenko de retrouver Simonova. Les deux sous-fifres s'exécutent et la jeune femme est alors placée dans le Tigre. Capturé lui aussi un peu après, Bond connaît le même sort. Les deux inconnus sont censés être tués par le Tigre lui-même, qui a été programmé pour s'auto-détruire. Malheureusement, Bond parvient à les sauver tous les deux et ils sont ensuite arrêtés par l'armée russe. Emmenés prêt des archives militaires de Saint-Pétersbourg, Bond et Simonova sont interrogés par Mishkin et Simonova révèle qu'Ourumov est responsable de l'attaque de Severnaya. À ce moment-là, Ourumov fait irruption dans la pièce pour protester. Il a également reçu l'ordre de Trevelyan de tuer Bond et de lui amener Simonova. Cependant, Mishkin veut le faire exécuter par le garde présent pour trahison. Ourumov a cependant le réflexe d'abattre le garde ainsi que Mishkin lui-même avec le Walther PPK de Bond. Il rend ensuite l'arme à son propriétaire avec pour intention de le faire passer pour responsable du meurtre de Mishkin. Alors qu'il appelle des gardes pour tuer Bond, l'Anglais se met à l'attaquer brutalement et manque même de l'assommer. Il s'en prend ensuite aux gardes, récupère une arme et fuit avec Simonova en abattant plusieurs d'entre eux. Ourumov le poursuit avec ses hommes à travers les archives. Les militaires parviennent à capturer Simonova tandis que Bond leur échappe par ses propres moyens. Ourumov, lui, s'enfuit en voiture avec Simonova et un de ses hommes et Bond se lance à leur poursuite aux commandes d'un char d'assaut. Ourumov arrive cependant sain et sauf à destination, le train blindé de Janus, dans lequel il emmène Simonova. Une fois auprès de Trevelyan qui est en train de manger, Ourumov lui apprend que Mishkin les a trouvés avant qu'il n'arrive et que Bond s'est échappé. Cependant, 007, toujours aux commandes du char d'assaut, se place en plein milieu de la route du train et tire un obus sur l'avant du moyen de transport, le rendant inutilisable. Simonova tente alors de profiter du chaos pour s'échapper mais Ourumov, toujours vivant, l'en empêche. Trevelyan et Onatopp, eux, sont menacés par Bond et Trevelyan demande alors au général d'entrer avec Simonova. Le général fait alors son entrée, tenant Simonova en otage. Au cours de la confrontation, Bond révèle à Ourumov que Trevelyan est un cosaque de Lienz, le laissant choqué. Cependant, Trevelyan tente de l'amadouer en affirmant à quel point ils seront tous deux riches et puissants. Tandis qu'il s'enfuit avec Onatopp, il fait signe à Ourumov d'abattre Simonova mais avant que le militaire corrompu ne puisse le faire, Bond se retourne et l'abat mortellement, mettant définitivement un terme à son ambition de devenir le futur homme d'affaires de Russie.

Environ trois minutes après la mort d'Ourumov, son corps est incinéré puisque le train est définitivement détruit par les détonateurs implantés par Trevelyan dans le but d'éliminer Bond et Simonova une bonne fois pour toutes. Malheureusement, les deux ennemis du Janus Crime Syndicat parviennent à échapper à l'explosion de justesse.

Production Modifier

Arkady Ourumov a été interprété par l'acteur allemand Gottfried John a été doublé dans la version française par l'acteur spécialisé dans le doublage Igor De Savitch, qui a également doublé le général Orlov. Il est considéré comme l'antagoniste secondaire du film de James Bond de 1995 Goldeneye.

À l'époque de la sortie du film, une adaptation en roman écrite par l'écrivain britannique John Gardner est publiée. Arkady Ourumov y apparaît également, à nouveau en temps qu'un des principaux antagonistes. Le roman comporte néanmoins quelques petites différences et ajouts par rapport au film. C'est notamment dans cet ouvrage qu'est mentionné l'incident du char d'assaut au temps où Ourumov était au rang de major. De plus, lorsque le général atteint le train blindé de Janus, il élimine son chauffeur, ce qui n'est pas le cas dans le film. Enfin, Ourumov est tué par Alec Trevelyan et non par James Bond.

En 1997, Ourumov réapparaît dans le jeu-vidéo d'espionnage Goldeneye 007 qui est en fait une adaptation du film. À nouveau, il est l'un des principaux ennemis, bien qu'il n'apparaisse en fait que dans trois niveaux. L'un d'entre eux, Silo, met en scène Ourumov qui ordonne à ses hommes de tuer Bond après avoir découvert qu'il s'est infiltré, une partie totalement absente du film. Dans ce jeu, Ourumov fait sa dernière apparition dans le niveau Train où le joueur doit le tuer pour sauver Natalya Simonova. Il est d'ailleurs amusant de constater que lors de cette dernière confrontation, Ourumov peut être tué d'un simple tir (tout comme n'importe quel sbire) alors qu'au cours de ses deux autres apparitions, il pouvait encaisser une quantité considérable de dégâts sans mourir. Cela est bien entendu expliqué par le fait que dans les autres niveaux, Ourumov n'était pas censé être éliminé. Il est à noter que dans ce même jeu-vidéo, Ourumov est l'un des personnages disponibles en mode multijoueur. Il a d'ailleurs un inconvénient : son képi augmente les chances d'un tir à la tête.

En 2010, Ourumov fait son grand retour dans le jeu-vidéo Goldeneye : Reloaded qui se trouve être un remake du jeu de 1997. Une fois de plus, il est le dirigeant de la division spatiale russe ainsi que l'un des membres les plus influents du Janus Crime Syndicat et l'un des principaux antagonistes de l'intrigue. Néanmoins, son apparence physique a considérablement évoluée. Notamment, il porte désormais un uniforme de couleur bleu et ne ressemble plus du tout à Gottfried John. Il est cette fois doublé par l'acteur Laurence Possa, qui a également doublé l'un des principaux antagonistes du jeu-vidéo de James Bond précédent, Blood Stone (2010).

Le jeu s'ouvre sur un briefing de James Bond et d'Alec Trevelyan par M qui les envoie infiltrer l'installation des armes chimiques d'Arkhangelsk après avoir découvert qu'Ourumov a reçu d'importants transferts monétaires qui remontent au groupe Janus. Il se trouve que le général corrompu avait volé du matériel russe et l'avait vendu au marché noir. Désormais, il prévoit de vendre un échantillon d'armes de haute technologie au groupe Janus.

Bond et Trevelyan infiltrent alors l'installation et commencent à affronter les hommes d'Ourumov. Finalement, Bond place les explosifs sur un certain nombre de citernes mais alors qu'il rejoint Trevelyan, il est surpris de s'apercevoir qu'il a été capturé par Ourumov et ses hommes. Comme dans le film, le militaire russe tient l'agent anglais sous l'emprise de son arme de poing et menace de l'éliminer si Bond ne jette pas son arme. Cependant, l'agent 007 du MI6 se réfugie derrière un chariot rempli de bidons de carburant. Un des soldats ouvre le feu dans la direction de Bond, essayant de le tuer, mais le général le somme de ne pas le faire, craignant que les bidons n'explosent. Un second soldat tire ensuite et Ourumov l'abat. Finalement, Bond jette son arme et lève les mains mais Ourumov abat Trevelyan de toute façon. Tandis qu'il s'avance vers Bond pour le tuer lui aussi, l'espion britannique utilise son téléphone pour déclencher les explosifs qu'il a placé sur les réservoirs ce qui lui permet de fuir.

Suite à la destruction de l'installation d'Arkhangelsk, la perte d'un hélicoptère à blindage IEM et l'évasion de Bond, Ourumov tente de se procurer un deuxième hélicoptère par l'intermédiaire du gangster russe Valentin Zukovsky qui le redirige au salon de l'armement de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Ourumov s'y rend avec Xenia Onatopp et ensemble, ils éliminent le chef de la sécurité et dérobent l'hélicoptère. Bond tente de les en empêcher mais échoue. Ourumov et Onatopp se rendent ensuite à Severnaya où ils massacrent tout le personnel avant de déclencher le Goldeneye dans le but de prendre le contrôle du deuxième.

Plus tard, Bond et Natalya Simonova sont interrogés par Dimitri Mishkin dans les archives militaires de Saint-Pétersbourg. Comme dans le film, Simonova révèle au ministre qu'Ourumov est le responsable de l'attaque de Severnaya, amenant Ourumov à faire irruption dans la cellule pour abattre le garde présent ainsi que Mishkin lui-même, craignant que Bond ne révèle trop d'informations sur lui et ses plans. Une fois encore, il entend faire passer Bond pour le responsable des meurtres et repart alors avec Simonova. Tandis que le militaire russe corrompu s'enfuit avec la jeune femme, ses hommes se lancent dans une fusillade intense contre Bond qui poursuit Ourumov et Simonova, espérant vraisemblablement secourir la programmeuse et éliminer le général. Ourumov s'enfuit en voiture avec Simonova tandis que Bond détourne un char d'assaut et l'utilise pour le poursuivre à travers les rues de Saint-Pétersbourg. Après avoir détruit un certain nombre de constructions dans la ville, Bond atteint une gare où Ourumov emmène Simonova dans un train. Bond fait alors dérailler le moyen de transport avant d'être confronté à un grand nombre de soldats russes à qui Ourumov à ordonner de l'arrêter. Cependant, Bond parvient à tous les tuer et à rejoindre Ourumov, Simonova et Onatopp dans le train. Là, Xenia trahit le général et le tue d'une balle dans le ventre. Son corps est ensuite incinéré lorsque Onatopp fait exploser le train.

Dans ce jeu, Ourumov est également disponible en mode multijoueur.

Images Modifier

Note Modifier