FANDOM


James Bond: "Je peux vous protéger, vous comprenez ? Je peux vous protéger !"
Giulietta: "Pas contre cet homme !"
―James Bond et Giulietta da Vinci[src]

Giulietta da Vinci[1] est une tueuse professionnelle italienne qui figure sur la liste d'Interpol des terroristes exerçant leurs activités dans la mer Méditerranée[1]. C'est une complice de l'anarchiste Renard.

Giulietta est une jeune femme d'une beauté à couper le souffle. Cependant, sous ses airs d'Italienne séduisante et sexy, elle peut se montrer extrêmement dangereuse car elle est un assassin hors pair qui est tout aussi habile dans l'utilisation des armes à feu que des armes blanches (elle est notamment capable de planter un couteau dans le cou d'un homme simplement en le lançant). Giulietta est également capable de garder son sang-froid, y compris lors de situations périlleuses comme dans une course-poursuite. Elle semble aussi craindre Renard car elle préfèrerait se suicider plutôt que de faire face à sa colère si jamais elle le trahirait, par exemple en divulgant son identité.

Dans le film Modifier

Début de l'opération à Bilbao Modifier

En fin d'année 1999, Renard et son amante Elektra King projettent d'assassiner le père d'Elektra, le magnat du pétrole britannique Robert King, ainsi que Barbara Mawdsley, une amie d'enfance de King qui est également la tête froide du MI6. Ils apprennent que l'espion anglais James Bond est envoyé à Bilbao, en Espagne, pour récupérer l'argent remboursant un rapport du Département Russe de l'énergie atomique que King a acheté en croyant qu'il s'agissait d'un document identifiant les terroristes qui pourraient s'en prendre à l'oléoduc qu'il bâtit dans la région. Le banquier suisse amené à rencontrer Bond se nomme Lachaise et travaille pour Renard. Sa mission consiste à livrer l'argent à Bond (que Renard et Elektra ont transformés en bombe à engrais) pour qu'il la rapporte au MI6 et qu'elle tue à la fois King et M. Giulietta da Vinci est quant à elle chargée par Renard de s'assurer que l'opération se passe comme prévu et que Bond ressorte de la banque avec l'argent. La belle italienne assiste donc à l'entretien en se faisant passer pour la secrétaire de Lachaise. Elle entre en distribuant des cigares à Bond et au banquier, puis remet à l'agent secret le document du remboursement. Giulietta assiste ensuite silencieusement au reste de la discussion et semble disparaître lorsque Bond attaque les gardes du corps de Lachaise avant de commencer à interroger le banquier déchu. Lorsque celui-ci s'apprête à parler à 007, la tueuse le poignarde, puis s'échappe sans que Bond n'ait le temps de l'abattre. Giulietta parvient même à échapper à la police espagnole (prévenue par une secrétaire) et rejoint Renard dans un bâtiment voisin alors que Bond s'éloigne avec l'argent comme prévu. Son employeur lui demande le nom de cet agent du MI6 et elle lui révèle son nom. La jeune femme est inquiète que Bond puisse l'identifier et Renard la charge donc de le tuer après avoir provoqué l'attentat. Les deux trinquent ensuite[1].

Attentat à Londres, course-poursuite et mort Modifier

Giulietta se rend donc à Londres, au quartier-général du MI6, et envoie un signal à l'aide d'un émetteur-récepteur radio depuis son bateau qui est sur la Tamise. Le signal active la fausse épinglette que porte King (Elektra ayant remplacé la vraie épinglette par une copie qui contenait un émetteur). L'épinglette transmet donc un signal électronique au magnésium des billets ce qui crée une explosion qui est fatale à King[1]. Une fois l'explosion terminée, Giulietta tente de tuer Bond avec un pistolet-laser. Le ratant, elle prend la fuite dans son bateau. Bond se lance à la poursuite de la belle aux cheveux foncés, à bord d'un bateau de pêche qu'il a volé à Q, le quartier-maître du service. Le bateau de Bond est plus petit et nettement plus rapide que celui de Giulietta et il est donc évident qu'il rattrape l'assassin. L'Italienne tente de se débarrasser de son poursuivant par tous les moyens, d'abord en accélérant, puis en tentant de l'abattre. Bond finit par détruire une partie du bateau de la femme ainsi que sa mitraillette mais cela n'a eu aucun effet sur Giulietta elle-même. Elle parvient à le semer mais hélas, durant de cours instants uniquement car l'une des fonctions spéciales du hors-bord de 007 lui permet de la rejoindre en passant par la route. Ainsi, leurs bateaux convergent et Giulietta voit que celui de Bond lance des missiles dans la direction du sien, ce qui l'oblige de se diriger vers une rive et d'abandonner son bateau qui est détruit par les missiles. Elle s'enfuit ensuite dans une montgolfière et Bond s'accroche à un filin du ballon. Des hélicoptères de la police volent vers le ballon alors que la fille aux cigares s'apprête à tuer Bond. Ce dernier dit qu'il peut la protéger. Elle répond qu'il ne peut pas contre Renard (sans bien sûr le citer) et provoque l'explosion de sa montgolfière, se suicidant donc. Les hélicoptères de police ne sont pas touchés par l'explosion. 007, lui, s'était sauvé en ayant lâché le filin mais il chute donc dans le vide, chute qui lui occasionne une blessure à l'épaule gauche et le met temporairement hors service.

Production Modifier

Giulietta da Vinci est considérée comme étant la James Bond Girl et antagoniste secondaire du film de James Bond de 1999 Le monde ne suffit pas. Elle a été interprétée par l'actrice italienne Maria Grazia Cucinotta qui a été créditée dans le générique de fin simplement comme Fille aux cigares. Dans la version française, sa voix est celle de l'actrice française Chantal Baroin.

Le personnage a été créé apparemment par les scénaristes anglophones Neal Purvis et Robert Wade dans le cadre du film. Cependant, dans le premier script du média (daté du 15 juin 1998), elle se nommait Sashenka Firo et bien qu'elle était déjà la fille aux cigares, elle ne semblait pas être italienne, la scène de la banque étant à cette époque située à La Havane, à Cuba. Apparemment, Sashenka devait d'abord être aperçue à l'arrière-plan, en train de rouler des cigares sur ses cuisses sur le toit-jardin où James Bond rencontrait les banquiers dont un certain Karoush (l'ancien nom de Lachaise). Ce dernier s'énervait contre Bond un moment donné et Sashenka lui demandait de se calmer. Il est probable que la jeune femme tuait déjà le banquier à cette époque[2].

À Londres, Sashenka tentait d'abattre Bond depuis un bateau high-tech avant que l'Anglais ne la poursuive aux commandes de son jetpack (un gadget mythique de l'univers apparu notamment dans Opération Tonnerre (1965)). La poursuite se terminait lorsque Bond réussissait à abattre Sashenka dont le bateau se détruisait avec un autre. L'espion anglais était ensuite "enveloppé" par les flammes du matériel détruit et le générique d'ouverture s'ensuivait (laissant le spectateur penser que Bond a été tué). On découvrait cependant dans la scène suivante qu'il a survécu[2].

Dans un autre script (non daté) Sashenka s'enfuyait dans le ballon et c'était à nouveau Bond qui causait sa mort en tirant sur les réservoirs de gaz de l'engin alors qu'elle coupait la corde à laquelle il s'accrochait[2].

Le personnage est ensuite devenu italienne et la scène où elle rencontrait Renard n'a été créée qu'après l'arrivée de la critique Dana Stevens, qui a été amenée à polir le script[2].

L'actrice Maria Grazia Cucinotta a originellement passé des auditions pour le rôle d'Elektra King. Cependant, le réalisateur Michael Apted pensait qu'elle ne parlait pas suffisamment bien l'anglais pour interpréter le personnage et Maria a alors accepté volontiers celui de Giulietta da Vinci, tout simplement parce qu'elle voulait apparaître dans un film de James Bond[3].

La scène de course-poursuite en hors-bord du film nécessitait une doublure pour Maria Grazia Cucinotta. Vic Armstrong, un cascadeur de longue date des films de James Bond qui était ici le coordinateur des cascades, a immédiatement décidé de faire appel à la cascadeuse, pilote de bateau à moteur, animatrice de télévision et championne de fitness Sarah Donohue, qu'il considérait comme le choix parfait en raison de ses compétences. Honorée par cette proposition en raison du grand intérêt qu'elle portait pour la série (elle l'a regardait en famille depuis toute petite)[4], Donohue, qui n'avait encore jamais participé à un film en tant que cascadeuse, a commencé à s'entraîner sur un lac et à anticiper les éventuels problèmes. Elle s'est même cassée quelques côtes durant les entraînements. Environ cinq mois plus tard, la scène commence à être tournée au Docks de Londres et sur la Tamise. La séquence où 007 passe sous un pont qui se rabaisse avait apparemment ralenti le tournage[5].

La fille aux cigares est également apparue dans l'adaptation du film en roman par l'écrivain américain Raymond Benson. C'est lui qui lui a donné le nom de Giulietta da Vinci, sa véritable identité n'étant nullement mentionnée dans le film. Le personnage connaît une histoire similaire dans cette histoire alternative mais des ajouts notables sont à mentionner, notamment celui où Giulietta demande à Bond s'il veut qu'elle lui explique sa méthode de calcul lorsqu'elle lui remet le document du remboursement, celui de la scène où elle rencontre Renard (qui est absente du film) et surtout, celui où les agents du MI6 établissent son identité en tant que terroriste recherchée par Interpol et en tant que responsable de l'attentat à leur siège[1].

Entre 2000 et 2001, le film a également été adapté en jeu-vidéo sur Nintendo 64, PlayStation et Game Boy Color. Il est probable que Giulietta apparaisse dans ces trois variantes avec l'apparence physique de Maria Grazia Cucinotta.

Dans la version Nintendo 64, Giulietta rencontre une fois de plus Bond alors qu'il discute avec Lachaise dans son bureau et élimine le banquier. Cependant, contrairement au film et au roman, elle le tue avec un pistolet et le fait pendant la discussion avec Bond (donc avant que 007 ne batte les gardes). Elle prend ensuite d'assaut le MI6 avec tout un groupe de criminels, puis est poursuivie par Bond sur la Tamise. Le joueur (qui incarne Bond) n'a malheureusement pas la possibilité de conduire lui-même le bateau de Q puisque toute la course-poursuite est montrée dans une cinématique. L'issu de celle-ci est d'ailleurs totalement différente puisque Giulietta crashe son bateau après être passé sous un pont et s'enfuit. Bond la poursuit sur les docks, puis dans la station du métro londonien où ses hommes prennent des civils en otage tout en plaçant une bombe. C'est seulement à ce moment-là que Giulietta s'enfuit dans la montgolfière. Comme dans le film et le roman, 007 la rattrape et offre sa protection avant qu'elle ne décide de se suicider en faisant exploser le ballon avec elle à l'intérieur.

Dans la variante PlayStation, il n'y a aucun garde du corps dans le bureau de Lachaise et Giulietta le tue à nouveau avec un couteau avant de s'enfuir. Le niveau suivant présente une partie des images de la course-poursuite en bateau, puis Bond suit Giulietta dans la rue tout en battant des sbires avant que Bond ne la rattrape lorsqu'elle s'enfuit dans le ballon (il utilise cette fois sa montre pour s'y accrocher), puis les images du film de la mort de Giulietta sont montrées.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Elle est la seule femme sbire de Renard, Elektra King ayant la même hiérarchie que l'anarchiste au sein de leur entourage. Cependant, l'un des scénarios du film précédemment mentionné, la scène où Renard rencontre ses alliés au Devil's Breath n'existait pas et était remplacée par une autre se déroulant dans le casino de Valentin Zukovsky. Dans celle-ci, Davidov tentait de solliciter une prostituée qui se révélait comme une autre femme de main de Renard et l'anarchiste lui-même apparaissait avec un autre sbire qui l'aidait à embusquer Davidov[2].
  • On pourrait considérer que Giulietta a assassiné Lachaise pour éviter qu'il ne parle à Bond et, en même temps, pour le punir de sa trahison (car il aurait réellement parlé à Bond).
  • Giulietta est la seule femme de la franchise à mourir dans un pré-générique.

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Benson, Raymond (1999). Le monde ne suffit pas. ISBN 9782738659385.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 http://www.commander007.net/2015/09/monde-ne-suffit-scripts-originaux/
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=it&u=https://it.wikipedia.org/wiki/Cigar_Girl&prev=search
  4. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/interview_sarah_donohue_opening_sequence_2.php3&prev=search
  5. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/articles/interview_sarah_donohue_opening_sequence1.php3&prev=search