FANDOM


M. Osato est un industriel japonais dirigeant un complexe chimique nommé Osato Chimicals & Engineering. Puissant et très respecté, il travaille en réalité pour le compte de l'organisation criminelle du SPECTRE dont il est responsable de la sécurité et de la confidentialité des opérations. Osato est directement sous l'autorité d'Ernst Stavro Blofeld, le leader de ce réseau international. Blofeld a l'attention de provoquer une guerre de grande envergure impliquant les Etats-Unis d'Amérique et la Russie et ce, en détournant des engins spatiaux américains et russes avec des fusées pour que les deux pays s'accusent et se déclarent la guerre. Osato joue un rôle primordial dans l'opération car il est l'homme qui fournit au SPECTRE l'oxygène liquide servant de carburant aux fusées qui interceptent les engins spatiaux. L'organisation criminelle se sert du complexe chimique d'Osato pour alimenter leurs fusées. L'industriel japonais est secondé en permanence par sa secrétaire particulière Helga Brandt, une belle jeune femme allemande qui est à son entière disposition pour réaliser les tâches qu'il lui délègue. Cette dernière, qui dispose de nombreuses compétences, est également sa pilote d'hélicoptère.

Dans le film Modifier

En 1967, suite au détournement d'une fusée américaine par le SPECTRE, l'agent des services de renseignement britanniques James Bond 007 est mandaté par son gouvernement pour mener une enquête sur cette mystérieuse disparition. Après avoir faussé sa mort, il est envoyé au Japon pour les besoins de sa mission. Le SPECTRE finit probablement par apprendre cela car M. Osato reçoit l'ordre de planifier l'assassinat de Dikko Henderson, un vétéran britannique et un informateur du MI6 que Bond doit rencontrer. Osato s'exécute et le meurtre de Henderson se déroule avec succès, bien que l'assassin qui était chargé de l'opération est mortellement poignardé par l'agent 007 peu de temps après l'exécution. L'agent secret anglais se fait alors passer pour l'assassin vis-à-vis de son complice qui le conduit au bureau d'Osato sans se douter de rien. Une fois dans la vaste pièce, le complice s'aperçoit qu'il n'est pas en face de son allié et un corps-à-corps débute alors et se solde lorsque le complice est assommé par son adversaire qui l'enferme ensuite dans une grande armoire-réfrigérateur. Bond remarque ensuite la présence d'un coffre-fort dans la pièce et utilise alors un gadget qui a été confectionné par Q, le confectionneur de gadgets du MI6, pour découvrir la combinaison. Lorsqu'il l'ouvre, une alarme se déclenche et il s'empresse alors de dérober des fichiers avant de prendre la fuite et d'échapper à des gardiens qui le poursuivent. Aki, une employée de Henderson, aide ensuite l'agent secret en fuite à fuir les lieux de l'entreprise. La jeune femme le mène à son autre patron, Tigre Tanaka, le dirigeant des services secrets japonais, à qui Bond fait analyser les documents qu'il a trouvé dans le coffre-fort. En le regardant, Tanaka comprend qu'il s'agit d'un ordre pour les entrepôts maritimes. Le document leur apprend que dans l'entrepôt en question, se trouve du locx, un nom d'oxygène liquide, le carburant des fusées. Bond demande ensuite à l'espion japonais à obtenir un agrandissement d'une image agrafée au document.

Un peu plus tard, les deux agents secrets examinent l'image agrandie et relèvent le nom d'un cargo, le Ning Po. Ils disent plus tard que si le Japon est capable d'envoyer des fusées, cela ne peut être que de très grandes entreprises, mais Bond soupçonne le SPECTRE. Une rencontre est plus tard organisée entre lui et Osato. Il se fait passer pour un certain Jim Fisher et rencontre le célèbre industriel japonais dans son bureau. Osato est accompagné d'Helga Brandt qui leur sert du champagne tandis que son patron discute avec l'espion. L'un de ses appareils détecte le Walther PPK de Bond et Osato dit à "Fisher" qu'il court un risque en fumant des cigarettes, pendant que la secrétaire prend des notes après leur avoir versé du champagne. Finalement, Bond quitte le bureau et Osato ordonne à son insu à Brandt de l'éliminer et celle-ci, bien que surprise, s'exécute en faisant envoyer des assassins aux trousses de 007.

La tentative d'assassinat sur l'agent 007 échoue malencontreusement. Toutefois, aux docks, alors qu'il poursuit son enquête, Bond se fait assommer par un homme de main d'Osato. Osato et certains de ses alliés se regroupent autour du corps de ce dernier et l'agent du SPECTRE ordonne à ce qu'il soit emmené dans la cabine N°7, en réalité la cabine d'Helga sur le Ning Po, qui est censée l'interroger et l'éliminer. Cependant, la secrétaire, qui semble être attirée par Bond et qui s'est habillée de manière séduisante pour l'occasion, choisit de s'offrir une nuit de plaisir avec lui au lieu de le tuer. Le lendemain, elle décide tout de même d'obéir aux ordres d'Osato et piège Bond dans un avion qu'elle fait se crasher, mais malheureusement, l'agent 007 parvient à sortir de l'appareil de justesse. Brandt ne s'en aperçoit cependant pas et rapporte sans doute à son patron qu'elle a réussi sa mission.

Plus tard, Osato et sa secrétaire travaillent dans la base secrète du SPECTRE lorsqu'ils se font convoquer en urgence par Ernst Stavro Blofeld. Celui-ci leur annonce que James Bond est encore vivant. Incrédules, Osato et l'assistante pensent être persuadés du contraire mais le N°1 est catégorique et semble même être furieux contre ses deux associés. Osato décide alors de placer toute la faute sur sa secrétaire Helga Brandt en disant qu'il lui avait intimé l'ordre d'éliminer Bond et qu'elle a lamentablement échoué. Il sait qu'il condamne ainsi la jeune allemande, qui a pourtant toujours été totalement dévouée et sérieuse dans son travail jusque-là. La jeune femme, effrayée à l'idée d'être la seule à payer pour l'échec, tente elle aussi de souligner la responsabilité de son patron, mais, malheureusement pour elle et heureusement pour Osato, elle n'est pas prise au sérieux du fait de son faible rang hiérarchique. Blofeld décide donc de laisser une dernière chance à Osato et de punir Brandt en l'éliminant d'une manière particulièrement cruelle. Sans aucune pitié pour l'assistante qui implore du regard d'être épargnée, il la jette par surprise dans son bassin totalement infesté de piranhas. Helga a à peine le temps de crier à l'aide que les poissons se jettent sur elle et la dévorent toute entière, donnant à la malheureuse une mort aussi douloureuse que terrifiante qui sert d'exemple pour Osato, lequel regarde avec effroi son assistante hurler de douleur et mourir atrocement un peu par sa faute. Blofeld lui ordonne ensuite de tuer Bond au plus tôt s'il ne veut pas subir le même horrible sort. Terrifié, Osato acquiesce et repart, conscient que la pauvre fille a payé pour lui aussi.

Plus tard, Tigre Tanaka suggère à Bond de se faire japonais. Alors que ce dernier est en train de dormir dans une habitation avec Aki, un assassin envoyé par Osato tente de le tuer avec du poison. Cependant, en fin de compte, c'est Aki qui est empoisonnée tandis que Bond se réveille et se débarrasse de l'assassin alors qu'il essayait de s'enfuir, croyant avoir accompli sa mission. Probablement furieux par ce nouvel échec, Osato envoie un deuxième homme de main sur le terrain le lendemain. Ce dernier se fait passer pour l'un des ninjas de l'école de Tanaka et tente de tuer Bond avec un couteau dissimulé dans un bâton. Hélas, Bond le surpasse et l'élimine lui aussi. Personne ne sait si Osato sera par la suite informé de cet échec ou non.

L'allié de Blofeld se trouve à nouveau dans la salle de contrôle du SPECTRE lorsque Bond infiltre la base de l'organisation criminelle. L'Anglais est finalement repéré et amené jusqu'à Blofeld et Osato. L'industriel semble d'ailleurs étonné de le revoir et de le savoir encore en vie. Néanmoins, il semble poursuivre son travail sans trop se préoccuper plus de la situation, jugeant sans doute que son ennemi juré et cette fois véritablement en mauvaise posture.

Plus tard, Tanaka et ses ninjas envahissent les installations du SPECTRE et luttent contre les gardes de Blofeld. Le chef de l'organisation décide alors de prendre Bond et Osato à part. Son garde du corps Hans lui remet une arme qu'il est sensé utiliser pour tuer Bond. Finalement, c'est Osato que Blofeld abat afin de le punir de ses multiples échecs. Le corps de l'industriel japonais est probablement incendié par la suite, après que Blofeld ait déclenché le mécanisme d'auto-destruction de la base.

Production Modifier

M. Osato est considéré comme l'antagoniste secondaire du film de James Bond de 1967 On ne vit que deux fois. Il a été interprété par l'acteur japonais Teru Shimada et a été doublé en version française par l'acteur Jacques Chevalier.

Il semble que le personnage d'Osato a été créé spécialement pour le film car il est absent du roman On ne vit que deux fois (1964) de l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming dont est basé le film.

Dans un script du scénariste Roald Dahl datant du 17 juin 1966, il est clairement dit qu'Osato est le N°2 du SPECTRE alors qu'aucun numéro ne lui a été attribué dans le film. Dans un même temps, on apprend qu'Helga Brandt est le N°12 et non le N°11[1].

Teru Shimada était un gardien au moment d'être engagé pour interpréter Osato[2]. Ce rôle a sans doute été l'un des plus importants de sa carrière mais également l'un de ses derniers : l'acteur met fin à sa carrière en 1970.

Images Modifier

Notes Modifier

  • Bien qu'Osato est officiellement un membre du SPECTRE, il est étonnant que Blofeld se réfère toujours à lui en tant qu'"Osato" ou éventuellement "M. Osato" plutôt qu'à un numéro comme les autres agents.
  • Etrangement, Teru Shimada a incarné un personnage se nommant également Osato dans la série télévisée américaine The Lucy-Desi Comedy Hour. Il est alors probable que l'équipe du film On ne vit que deux fois ait reprit le nom du personnage dans leur film.

Références Modifier

  1. http://www.commander007.net/2016/10/script-on-ne-vit-deux/
  2. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.mi6-hq.com/sections/movies/yolt_trivia&prev=search