FANDOM


"Pour Carver...et Kaufman...je vous dois une mort déchirante, monsieur Bond !"
― Stamper à James Bond[src]

Richard Stamper est un ancien élève et protégé du scientifique tortionnaire allemand Dr. Kaufman. Ce dernier lui a enseigné l'art ancestral de la torture par des instruments appelés Chakras, qui sont capables d'infliger un summum de douleur à leurs victimes. Stamper est surtout un grand athlète qui a la particularité d'être totalement insensible à la douleur (il ressend même du plaisir lorsqu'il souffre). Il a croisé la route de l'Anglais Elliot Carver qu'il a aidé à faire du chantage à son père, un magnat des médias, et à reprendre son empire[1]. Désormais, Stamper est le fidèle bras droit et chef de la sécurité de Carver.

Richard Stamper se montre toujours prêt à défendre son employeur et à l'aider à manipuler les évènements mondiaux. Il adore faire souffrir les victimes de ce dernier et ne semble jamais démontrer de pitié ou d'empathie. Bien qu'étant habituellement calme, Stamper est en réalité extrêmement coriace et hautement résistant et sa simple présence est suspectible d'effrayer ses victimes.

Dans le film Modifier

Attaque sur le Devonshire Modifier

En 1997, Elliot Carver prévoit de créer une guerre opposant le Royaume-Uni à la Chine dans le but d'obtenir des droits de diffusion exclusifs dans la nation asiatique. Il charge alors Richard Stamper et quelques autres sbires d'attaquer une frégate britannique, le HMS Devonshire, après que son technicien Henry Gupta l'ait envoyé dans les eaux territoriales chinoises à l'aide d'un encodeur GPS américain qu'il avait précédemment acheté à un bazar d'armes terroristes. À bord du navire furtif de Carver, le Sea Dolphin II[1], Stamper et les autres sbires se préparent à initier la première phase de l'opération : percer la coque du Devonshire avec une foreuse télécommandée. Avant cela, l'Allemand fait un court rapport à son employeur. Ensuite, il supervise l'attaque menée sur le bateau avant de contacter Carver à nouveau. Le magnat des médias lui dit qu'il aura besoin du nombre exact de survivants et compte sur lui pour employer des munitions chinoises pour abattre les rescapés du Devonshire. C'est avec grand plaisir que Stamper exécute de sang-froid les marins avant de contacter Gupta pour lui annoncer que la première phase de l'opération est terminée. Ensuite, alors que Carver s'entretient dans son bureau avec ses correspondants en vidéoconférence, Gupta le met en liaison avec Stamper qui annonce fièrement au magnat des médias qu'il dispose d'une vidéo pour son reportage dont il assure l'excellence. Il lui révèle également le nombre de respacés : 17.

Incident à la soirée de Carver Modifier

Le lendemain soir, Carver donne une soirée au siège de son entreprise, le Carver Media Group Network, à Hambourg, en Allemagne, pour fêter le lancement d'un nouveau réseau satellite. Cependant, l'agent secret britannique James Bond s'y trouve également car il a été chargé de mener une enquête sur le magnat des médias à la suite de la publication de son article sur les meurtres des marins. Lors de la soirée, Bond a l'occasion de rencontrer Carver et comme il fait des sous-entendus à propos de l'attaque du Devonshire, celui-ci rejoint Stamper et lui demande d'en savoir plus sur leur invité. Le bras droit envoie alors des voyous allemands interroger Bond dans une pièce insonorisée située derrière la scène. Durant l'interrogatoire, Stamper reste en contact avec les sbires mais malheureusement, 007 bat tous les hommes et coupe le courant dans le studio avant que Stamper ne puisse venir. Lorsque le chef de la sécurité de Carver arrive enfin, il voit toute la pièce en désordre ainsi que les hommes reprendre leurs esprits mais ne trouve aucune trace de Bond. Stamper informe probablement Carver de l'évasion de l'espion juste après.

Meurtre de Kaufman Modifier

Le lendemain, Carver découvre grâce à Gupta que sa femme Paris l'a trahit pour Bond et décide alors de contacter le Dr. Kaufman pour les exécuter tous les deux et faire croire à un meurtre/suicide tout en récupérant l'encodeur GPS que Bond a précédemment volé dans le coffre-fort de son imprimerie. Stamper participe à cette opération en étant en contact avec Kaufman et d'autres voyous depuis le toit d'un immeuble adjacent à l'hôtel de Bond. Lorsqu'il voit l'Anglais rentrer dans le parking de son hôtel, il envoie les hommes tenter de prendre l'encodeur. Malheureusement, la BMW de Bond est équipée d'un système de protection hautement sophistiqué et les sbires sont incapables de reprendre l'encodeur. Alors que Kaufman est confronté à Bond et s'apprête à le tuer, Stamper le contacte afin de lui demander d'obliger 007 à lui dire comment ouvrir la voiture. Malheureusement, Bond parvient à tuer Kaufman et Stamper le voit s'échapper par le balcon. Il essaie alors de contacter son mentor mais découvre probablement qu'il a été tué. Aussi, il jure de se venger de Bond.

Conflit au Viet Nâm Modifier

Stamper et les sbires dans le bateau de Lin

Stamper et les sbires étant dans le bateau de Lin.

Au Viet Nâm, Stamper et les autres sbires retrouvent les traces de Bond et de l'agent chinoise Wai Lin alors qu'ils plongeaient dans l'épave du Devonshire. Ils s'introduisent alors dans le bateau utilisé par Lin pour plonger et attendent que leurs deux ennemis remontent à la surface. Lorsque c'est le cas, Stamper exécute personnellement l'allié de Lin avant d'ordonner à ses complices de repêcher les deux agents secrets. Une fois chose faite, Bond et Lin sont menottés l'un à l'autre et emmenés en hélicoptère auprès de Carver dans le gratte-ciel qu'il possède à Saigon. L'employeur de Stamper accueille le duo et commence à leur parler de leurs plans en présence de Stamper et de quelques gardes. Finalement, Gupta l'informe que son associé, le général Chang, aimerait le voir et il compte alors laisser Stamper torturer Bond et Lin à mort durant son absence. Tout en présentant les Chakras au duo, Stamper parle brièvement de Kaufman à Bond, affirmant qu'il représentait pour lui une figure paternelle, ce dont Bond semble se ficher. Malheureusement pour Stamper et Carver, avant que la torture ne puisse commencer, Bond et Lin commencent à attaquer les gardes. Stamper tente alors de protéger Carver lorsque Bond lui lance l'un des Chakras dans la jambe. Néanmoins, il est présumé que Stamper ne ressent rien compte tenu de sa très grande tolérence à la douleur. Bond et Lin tuent plusieurs gardes et s'échappent ce qui énerve sans aucun doute Stamper et Carver. Les deux espions décident par la suite de faire équipe afin d'empêcher Carver de mettre ses plans à exécution.

Affrontements dans le Sea Dolphin II et mort Modifier

Plus tard, Stamper monte avec Carver et le reste de leurs hommes dans le Sea Dolphin II où les plans du magnat des médias sont censés voir le jour. Cependant, Bond et Lin parviennent à les localiser et naviguent jusqu'au navire furtif afin de placer des mines dessus pour le faire exploser. Mais avant qu'ils n'ait terminé, Carver les repère sur une caméra de surveillance et envoie Stamper et un certain nombre de sbires les chercher. Stamper capture Lin facilement et l'assomme avant de la confier à ses hommes tout en leur demandant de la tuer si jamais elle bronche. Entre-temps, Bond élimine un sbire et le laisse dépasser pour que Stamper lui tire dessus. Il jette ensuite le cadavre de l'homme à l'eau, faisant ainsi croire à ses ennemis qu'il est mort. Stamper contacte alors Carver et l'informe que Bond est mort, ignorant bien entendu que l'Anglais profite de cela pour s'introduire dans le navire.

Après que Stamper ait neutralisé les mines posées par Bond et Lin, la jeune femme est amenée auprès de Carver, conforme à son instruction. Au bout d'un moment, Bond prend Gupta en otage et Carver amène Stamper et les autres gardes à le menacer de leurs armes. Finalement, Carver tue Gupta mais Bond fait exploser une grenade avec sa montre, créant de graves dommages au navire et permettant à Lin et à lui-même de s'échapper. Stamper tente d'abattre l'agent 007 juste après mais le manque. Lorsqu'il revient sur le pont, Stamper et lui échangent des tirs à nouveau, toujours sans se toucher. Bond crée des dégâts supplémentaires à l'aide d'un lance-missile et est ensuite contraint de fuir puisque Stamper l'attaque avec un lance-grenade. Cependant, le navire est ensuite touché par des missiles britanniques et de graves dégâts sont désormais à déplorer. Stamper et Carver survivent tous deux mais la plupart des membres de leur équipage abandonnent le bateau. Carver envoie ensuite Stamper chercher Lin dans la salle des machines. Tandis qu'il s'exécute et capture Lin une nouvelle fois, Bond tue Carver.

Stamper menaçant de faire Lin dans l'eau

Stamper menaçant de faire tomber Lin dans l'eau.

Alors que Bond tente de désamorcer le missile que Carver comptait tirer sur Pékin avec son couteau, Stamper enchaîne Lin et menace de la laisser tomber dans l'eau si Bond n'abandonne pas. Néanmoins, Lin jette des détonateurs à Bond et lui demande de les placer sur le missile pendant qu'il est encore temps. Tandis que Bond le fait, un Stamper furieux jette Lin dans l'eau et saute vers Bond, le provoquant dans un combat au corps-à-corps avec désormais pour intention de lui faire connaître une mort douloureuse pour venger les morts de Kaufman et de Carver. Bien qu'initialement en mauvaise posture, Bond réussit à coincer le pied de l'Allemand avec le missile, l'immobilisant. Cependant, Stamper le maintient au-dessus de l'eau par son gilet, déclarant qu'ils vont mourir ensemble. Cependant, Bond déchire le gilet avec le couteau et tombe volontairement à l'eau, laissant Stamper seul. Le bras droit de Carver est tué lorsque le missile fait exploser tout le bateau après avoir enflammé son pied.

Après la mort de Stamper, Bond et Lin survivent tous les deux à la noyade et à l'explosion du navire.

Production Modifier

M. Stamper est l'antagoniste secondaire du film de 1997 Demain ne meurt jamais. Son interprète est l'acteur allemand Götz Otto et il a été doublé dans la version française par l'acteur Emmanuel Curtil.

Dans les premières versions du scénario du film, le personnage se nommait Rendera Sikrahm alors que Richard Stamper semblait être son faux nom. Il était précisé qu'il était le fils d'un Népalais chargé par le gouvernement britannique de partir combattre en Chine au cours de la Seconde Guerre mondiale. Finalement, Stamper était devenu un mercenaire indépendant[2]. Le script prévoyait également que Sikrahm/Stamper ait subit une grave blessure au cerveau qui le faisant éprouver du plaisir à souffrir. L'idée a finalement été rejetée mais a été utilisée par l'antagoniste Renard dans le film suivant, Le monde ne suffit pas (1999). Néanmoins, dans la version finale du film, Stamper ressent réellement du plaisir à souffrir mais n'a pas de blessure au cerveau.

Lorsqu'il passait le casting pour son personnage, Götz Otto a eu vingt secondes pour se présenter. Finalement, il a dit "Je suis grand, je suis mauvais et je suis allemand" et n'avait mis que cinq secondes.

Comme l'acteur britannique Robert Shaw, interprète de l'assassin du SPECTRE Donald Grant dans le film de James Bond Bons baisers de Russie (1963), Otto a dû teindre ses cheveux en blond pour incarner Stamper[3].

Dans le film, il y avait à l'origine une scène où Stamper tuait brutalement l'un des gardes d'Elliot Carver qui n'avait pas vu Wai Lin sur une caméra de surveillance. La scène a probablement été coupée à cause de son niveau de violence excessif[4].

À l'époque de la sortie du film, une adaptation en roman écrite par l'écrivain américain Raymond Benson est publiée. Stamper apparaît de même. Cependant, l'ouvrage comporte quelques différences et ajouts. Notamment, il mentionne la relation passée de Stamper et de Carver. Il rapporte également que le passe-temps de l'Allemand est d'enlever des jeunes femmes et de les filmer pendant qu'elles sont violées ou torturées. Il vend ensuite les vidéos sur le marché noir aux amateurs de sensations fortes. Le roman rajoute également une courte scène où Stamper et Carver rendent visite à Paris Carver dans la chambre d'hôtel de James Bond. Enfin, la scène dans la tour de Saïgon est en plusieurs points différente puisqu'elle rajoute quelques actes (Carver ordonne à Stamper de s'enfoncer un coupe-papier dans la jambe et celui-ci le fait avec grand plaisir) mais également quelques différences (les instruments de torture du Dr. Kaufman ne sont pas présentés à Bond et à Wai Lin)[1].

Dans cette version de l'histoire, le sort final de Stamper est différent. Tout d'abord, il affronte Bond sur le toit du Sea Dolphin II ce qui signifie que la scène où il jette Lin dans l'eau n'existe pas. De plus, Carver tire ensuite le missile alors que Stamper est suspendu à l'arrière de celui-ci et l'Allemand meurt lorsque le projectile tombe dans l'eau[1].

Stamper apparaît aussi dans le jeu-vidéo de 1999 Demain ne meurt jamais, qui est bien entendu basé sur le film. Apparemment, il a toujours l'apparence physique de Götz Otto mais a été doublé par l'acteur britannique Andrew Bicknell. Cette fois, le personnage semble avoir un rôle beaucoup moins important puisqu'il n'apparaît apparemment qu'à la fin du jeu, lorsque Bond et Wai Lin s'infiltrent dans le navire furtif. Après que Lin a été capturée, l'Allemand est tué par Bond.

Images Modifier

Notes Modifier

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Benson, Raymond (1997), Demain ne meurt jamais.
  2. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.universalexports.net%2Fscripts%2Ftnd.pdf
  3. 3,0 et 3,1 https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.imdb.com/title/tt0120347/trivia&prev=search
  4. http://www.commander007.net/1997/12/demain-ne-meurt-jamais-les-scenes-coupees/