FANDOM


Oddjob est originaire de la Corée japonaise. Depuis près de dix-neuf ans, il est le plus loyal allié du contrebandier d'or Auric Goldfinger dont il est tour-à-tour le domestique, l'homme de main, le chauffeur et le garde du corps. Il remplit avec zèle chacune des tâches que lui confie son employeur et est extrêmement loyal envers lui.

Quasiment muet, Oddjob ne parle quasiment jamais ce qui signifie que Goldfinger est le seul à le comprendre véritablement. Un homme tout aussi mystérieux et étrange que fort et musclé, Oddjob possède une force et une résistance quasi sur-humaine. Il est en effet capable de détruire des objets solides sans effort et d'encaisser de puissantes attaques sans être blessé. En plus d'être un expert en karaté, l'allié de Goldfinger possède une arme unique : un chapeau melon dont les bords ont étés renforcés avec des lames d'acier tranchantes. Cette arme est très utile à Oddjob pour casser le cou des ennemis de Goldfinger ou pour dissuader ces derniers de se mêler des affaires du contrebandier.

Dans le film Modifier

Confronté à Bond les premières fois Modifier

En 1964, suite à la trahison de Jill Masterson, la secrétaire de Goldfinger qui avait changé de camp à cause de l'agent secret britannique James Bond 007, Oddjob s'introduit discrètement dans la chambre de l'hôtel Fontainebleau dans lequel le duo séjourne et assomme Bond avec un coup du tranchant de la main alors qu'il cherchait une bouteille de champagne dans le réfrigérateur. Ensuite, Oddjob ou Goldfinger recouvre le corps de Masterson avec de la peinture à base d'or et la traîtresse meurt par suffocation de la peau. Leur coup réussi, les deux hommes regagnent l'Europe.

Plus tard, Goldfinger se rend au club de golf anglais qu'il fréquente et Oddjob agit comme son caddie bien que ce n'est pas la tâche qu'il occupe habituellement. Sur-place, Goldfinger rencontre James Bond qui a été chargé à son insu de le rencontrer. Durant la partie de golf que les deux disputent, Oddjob aide Goldfinger à tricher mais Bond le remarque et le fait perdre. Très frustré, l'homme d'affaires conseille son adversaire de rester en dehors de ses affaires et demande à Oddjob de faire une démonstration de son lancer de chapeau dans le seul but d'impressionner l'agent 007. Le domestique s'exécute aussitôt et son couvre-chef décapite une statue de pierre. Alors qu'Oddjob et Goldfinger s'apprêtent à repartir, Bond remet au garde du corps une balle de golf utilisée durant la partie et le domestique voit là une nouvelle occasion d'impressionner le gêneur en réduisant la balle en poudre avec la seule force de son poing. Néanmoins, l'Anglais refuse d'abandonner pour si peu.

Oddjob s'apprêtant à lancer son chapeau pour tuer Tilly

Oddjob s'apprêtant à lancer son chapeau pour tuer Masterson.

Une nuit, en Suisse, Bond espionne Goldfinger dans son entreprise et fait également la rencontre de Tilly Masterson, la soeur de Jill qui veut venger la mort de sa soeur. Le duo est repéré et fuit les sbires de Goldfinger dans l'Aston Martin DB5 de 007. Cependant, ils terminent dans une impasse et Bond demande à Masterson de fuir tandis qu'il confronte les hommes à leur trousse. Oddjob intervient en lançant son chapeau qui élimine la fuyarde. Désormais à la merci des alliés de Goldfinger, Bond tente de fuir mais finit par heurter un mur dans sa voiture ce qui l'assomme. Oddjob et les soldats le font ensuite prisonnier.

Plus tard, dans le repaire de Goldfinger au Kentucky, Oddjob conduit Bond à la cellule où il est fait prisonnier. Le domestique est ensuite chargé par son employeur de raccompagner l'un de ses associés, un gangster américain qu'Oddjob abat avec son arme de poing avant de détruire sa voiture dans une compacteuse.

Impliquation dans l'opération Grandslam et mort Modifier

Oddjob participe également à l'opération Grandslam, une opération menée par Goldfinger consistant à rendre radioactif l'or de la banque américaine de Fort Knox en faisant exploser une bombe atomique dans l'établissement après avoir neutralisé les gardes et les civils à proximité avec du gaz paralysant. Au cours de la procédure, Bond est menotté à la bombe puisque Goldfinger veut le faire tuer par l'explosion. Cependant, lorsque des soldats américains commencent à attaquer les hommes du milliardaire, celui-ci se voit contraint de verrouiller la salle où se trouvent Oddjob, Bond et un de ses propres techniciens avant de s'enfuir. Alors que le technicien veut désamorcer la bombe pour sa propre survie, Oddjob aimerait la laisser exploser, quitte à mourir pour que les plans de son employeur se réalisent. C'est ainsi qu'après une courte poursuite, il tue le sbire en le jetant dans le vide. Malheureusement, l'homme portait la clé des menottes de Bond et l'espion tente alors de les prendre pour se libérer ce qui pousse Oddjob à descendre jusqu'à lui pour essayer de l'en empêcher. Le Coréen tente finalement de l'éliminer avec son chapeau mais Bond esquive l'attaque et se libère définitivement. Oddjob le pourchasse et tente une nouvelle fois de le tuer avec son couvre-chef. Le chapeau rate une fois encore sa cible et sectionne des câbles électriques. Suite à cela, Oddjob et 007 s'affrontent à mains nues et le domestique se fait un grand plaisir de démontrer son impressionnante force physique et ses talents dans l'art du combat. Cependant, Bond récupère le chapeau et tente de tuer son adversaire avec mais Oddjob parvient à esquiver l'attaque. Alors qu'il se dirige vers son arme qui est coincée dans des barreaux en acier, l'Anglais utilise le câble électrique sectionné pour électrocuter les barres. Le courant électrique parvient jusqu'à Oddjob ce qui le tue et permet à Bond d'essayer de désamorcer la bombe.

Production Modifier

Oddjob a été interprété par le catcheur et acteur américano-japonais Harold Sakata et est considéré comme l'antagoniste tertiaire[1] du film de James Bond de 1964 Goldfinger.

Oddjob est l'un des nombreux personnages de l'univers de James Bond à avoir été crée par l'écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming. Il apparaît dans le septième roman de l'écrivain, Goldfinger (1959) (publié en France sous le titre Opération Chloroforme), qui est bien entendu à l'origine de l'adaptation cinématographique du long-métrage éponyme. Le rôle du personnage a néanmoins été légèrement retravaillé par les scénaristes Richard Maibaum et Paul Dehn.

Harold Sakata s'était en fait fait remarquer par l'équipe du film Goldfinger, notamment des producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli, par sa carrure impressionnante et son regard intimidant (Sakata était d'ailleurs considéré comme l'un des hommes les plus forts du monde en raison de son poids et de sa force). Cependant, Sakata avait un concurrent pour interpréter Oddjob, l'acteur et lutteur professionnel Milton Reid qui avait déjà incarné l'un des gardes de Julius No dans James Bond 007 contre Dr. No (1962), le premier film de la saga[2]. Les deux vedettes devaient s'affronter et le gagnant se verra confier le rôle d'Oddjob mais finalement, le combat n'a pas eu lieu car Saltzman et Broccoli ont directement décidés de confier le rôle à Sakata étant donné que Reid avait déjà joué dans James Bond 007 contre Dr. No[2]. C'est ainsi que Sakata jouait son premier rôle au cinéma.

Le chapeau d'Oddjob a été crée par des fabricants de chapeaux britanniques, Lock & Co. Du chakram a ensuite été incrustré dans les bords et le superviseur des effets spéciaux John Stears était responsable de le faire voler.

Lors du tournage du combat contre Sean Connery (interprète de James Bond), Sakata a été brûlé/électrocuté aux mains. Lorsque le réalisateur Guy Hamilton avait demandé au catcheur pourquoi il n'avait pas lâché les barreaux, il avait répondu : "Vous n'avez pas dit "Coupez !", alors je me suis accroché !".

Sakata avait tellement apprécié son rôle qu'il avait même utilisé "Oddjob" comme deuxième prénom informel[3]. Ce rôle a également été un tel succès que Sakata a commencé une carrière cinématographique. Il est également apparu dans d'autres médias comme des publicités[4].

Après le film, le chapeau d'Oddjob est devenu la propriété du fan club de James Bond.

Oddjob est aujourd'hui encore considéré comme une figure mythique et l'un des personnages secondaires les plus connus de la franchise à tel point qu'il est apparu dans un grand nombre des jeux-vidéos portant sur James Bond et qu'il a été une source d'inspiration pour d'autres seconds couteaux de la franchise comme Requin de L'espion qui m'aimait (1977) et Moonraker (1979), Gobinda de Octopussy (1983), M. Stamper de Demain ne meurt jamais (1997) ou encore M. Hinx de SPECTRE (2015).

Entre 1991 et 1992, Oddjob est adapté pour la série télévisée d'animation James Bond Jr. où il travaille toujours pour Auric Goldfinger. Cependant, son apparence physique a été considérablement retravaillée. Il apparaît dans un total de 9 épisodes.

La première apparition d'Oddjob dans un jeu-vidéo se fait dans James Bond 007 : The Duel, un jeu sorti en 1993. Le domestique (ou plutôt l'un de ses clones) fait une apparition en temps que boss dans le quatrième niveau qui se déroule dans un silo de lancement de fusées.

Oddjob apparaît ensuite dans l'un des plus célèbres jeux-vidéos de James Bond : Goldeneye 007, sorti en 1997. Il a été conçu avec l'apparence physique de Sakata. Néanmoins, le personnage n'est disponible que dans les bonus du jeu et ne fait aucune apparition dans les missions du mode solo, contrairement à une rumeur affirmant qu'il serait visible dans le niveau Archives[5]. Les joueurs du jeu auront par ailleurs notés qu'Oddjob a une petite taille ce qui est incorrect puisqu'il a une taille moyenne dans le film. Il est possible qu'il a été confondu avec le nain Tric-Trac, un autre second couteau issu du film L'homme au pistolet d'or (1974). Toutefois, la petite taille d'Oddjob l'avantage puisqu'il ne peut pas être touché par les tirs d'armes normaux (les balles vont au-dessus de sa tête). Le joueur doit donc utiliser un système de visée précis pour l'abattre. Mais néanmoins, cet avantage est injuste et son utilisation est souvent méprisée[5].

Oddjob apparaît ensuite dans le jeu-vidéo sorti après Goldeneye 007, James Bond 007 (1998). Dans ce jeu, le Coréen tient un rôle beaucoup plus important puisqu'il est l'homme de main de l'antagoniste principal de l'intrigue. Le joueur est d'abord confronté à lui dans sa chambre d'hôtel à Marrakech, au Maroc, et est amené à l'affronter. Cependant, Oddjob réussit à le battre et à l'abandonner dans un désert. Ensuite, le joueur le traque au Tibet mais est finalement capturé. Il réussit à échapper à l'enfermement et à obtenir un bouclier pour se protéger du chapeau du domestique. On constatera que dans ce jeu, Oddjob parle réellement ce qui est relativement rare.

La même année, le chapeau d'Oddjob est vendu pour 62 000 £[6].

Sous les traits de l'acteur texan Richard Lee-Sung, Oddjob effectue un caméo dans le générique de fin du film Inspecteur Gadget (1999). Son interprète est crédité au générique de fin comme méchant célèbre avec chapeau mortel. D'autres antagonistes de James Bond sont également présents dans cette même scène. On distingue un nain probablement sensé parodier Tric-Trac et Richard Kiel (interprète de Requin) est lui-même présent.

En 2002, le chapeau est prété au National Museum of Photography, Film and Television à Bradford, en Angleterre, à l'occasion d'une exposition commémorant le 40e anniversaire de la sortie de James Bond 007 contre Dr. No[7].

Oddjob fait une quatrième apparition dans le jeu-vidéo de 2002 007 : Nightfire, également l'un des plus célèbres de la franchise. Comme dans Goldeneye 007, il n'est disponible qu'en mode multijoueur sauf qu'il vaut cette fois le déverrouiller. Son chapeau peut en revanche être utilisé comme une arme de lancement unique qui revient après 30 secondes.

Oddjob tient à nouveau un plus grand rôle dans le jeu-vidéo de 2004 Goldeneye : Au service du mal. Celui-ci propose une histoire totalement inédite qui se déroule dans une continuité alternative (ce qui explique qu'Oddjob est de retour) et où les méchants des films sont au coeur de l'intrigue. Comme dans le roman et le film Goldfinger, Oddjob est employé par Auric Goldfinger et prend part au conflit entre ce dernier et Julius No. Dans le jeu, le personnage principal, un ancien agent du MI6, est recruté par Goldfinger pour se débarrasser de No. Cependant, à la fin du jeu, Oddjob, pour une raison inconnue, trahit l'agent engagé et va même jusqu'à l'attaquer. Il est finalement jeté dans le vide par son adversaire.

En 2008, le chapeau d'Oddjob est classé en dixième position dans un sondage de la 20th Century Fox regroupant les armes des films les plus populaires[8]. 2 000 fans de films avaient été interrogés lors de ce sondage.

Dans le jeu-vidéo de 2010 Goldeneye : Reloaded, qui est bien entendu un remake de Goldeneye 007, Oddjob est à nouveau disponible en mode multijoueur. Cette fois, sa taille est à nouveau normal (ce qui était également le cas dans le jeux-vidéos mentionnés précédemment). Son chapeau peut une fois de plus être utilisé comme arme de lancer et il a aussi la capacité de résister aux explosions. Sa santé peut également se régénérer.

La dernière apparition d'Oddjob dans un jeu-vidéo se fait dans 007 Legends (2012), le dernier jeu de James Bond pour console à être sorti à ce jour. Ce jeu reprend des scènes de six films de James Bond dont Goldfinger ce qui signifie qu'Oddjob travaille à nouveau pour Auric Goldfinger. Son rôle est très similaire à celui qu'il tient dans le film et il meurt également en étant électrocuté par Bond au cours d'un combat.

Notes Modifier

  • Oddjob est également appelé Bon-à-tout dans le roman de Ian Fleming.
  • Tout au long du film, Oddjob ne prononce aucun mot, seulement quelques sons et grognements dans certaines scènes. Il crie d'abord un "Ah ! Ah !" durant la scène de golf, deux "Ah !" après la mort de Tilly Masterson, un grognement lorsqu'il remet à Bond un masque à gaz lors de la séquence de Fort Knox et un long "Aaaaaaaah !" lorsque Bond l'électrocute.
  • Milton Reid décroche plus tard le rôle de Sandor, un homme de main de Karl Stromberg dans le film de James Bond de 1977 L'espion qui m'aimait, face à Roger Moore.
  • Dans Goldeneye 007, Oddjob est l'un des trois personnages du jeu à ne pas avoir une peau blanche.

Références Modifier

  1. Bien qu'Oddjob apparaisse passablement longtemps à l'écran et qu'il est l'allié le plus fiable de Goldfinger, Pussy Galore joue un rôle plus important que lui dans l'opération Grandslam alors qu'Oddjob n'est qu'un simble domestique/garde du corps.
  2. 2,0 et 2,1 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/name/nm0717374/bio&prev=search
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/name/nm0757138/&prev=search
  4. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.imdb.com/title/tt0058150/trivia&prev=search
  5. 5,0 et 5,1 https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://goldeneye.wikia.com/wiki/Oddjob&prev=search
  6. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Oddjob&prev=search
  7. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Oddjob&prev=search
  8. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Oddjob&prev=search

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.