FANDOM


Permis de tuer (Licence to Kill au Royaume-Uni et License to Kill aux Etats-Unis) est le seizième long-métrage de James Bond de la société EON Productions et également le deuxième et dernier film de la saga dans lequel joue l'acteur britannique Timothy Dalton. Sorti en 1989, c'est le cinquième et dernier film de la franchise à avoir été réalisé par John Glen. Après L'espion qui m'aimait et Moonraker, c'est également le troisième film à avoir fait l'objet d'une adaptation en roman. Celle-ci, intitulée Permis de tuer, a été écrite par l'écrivain britannique John Gardner et est également sorti en 1989.

Synopsis Modifier

Quelques instants avant sa cérémonie de mariage, l'ancien agent de la CIA Felix Leiter capture le puissant trafiquant de drogue Franz Sanchez avec l'aide de James Bond. Cependant, Sanchez s'évade et se venge de Leiter en tuant sa femme, Della, et en le mutilant avec des requins dans l'entrepôt de son associé, Milton Krest. Enragé, James Bond entend bien venger les atrocités qui sont arrivés à son ami en éliminant Sanchez et ses sbires. Il se lance alors dans une traque sans merci contre l'avis de ses supérieurs. Dans cette nouvelle quête, le célèbre agent secret bénéficiera de l'aide de l'agent de la CIA Pam Bouvier, de Lupe Lamora, la petite-amie de Sanchez, et de Q, l'armurier du MI6 venu lui apporter son aide. Seulement, la vengeance est un plat qui se mange froid...

Distribution Modifier

Production Modifier

En août 1987, soit avant même que le film Tuer n'est pas jouer, le dernier film de James Bond, ne sorte en France, le réalisateur John Glen confie dans une interview que le prochain film sera probablement une adaptation de Risico, une nouvelle d'espionnage de Ian Fleming, le créateur de James Bond[1].

Plus tard, au cours de l'hiver 1987, les scénaristes Richard Maibaum et Michael G. Wilson commencent l'écriture d'un script. L'histoire se déroulerait en Chine, un pays qui avait déjà été mis en avant pour Tuer n'est pas jouer, mais comme tourner dans le pays asiatique reviendrait trop cher à l'équipe du film et qu'il y avait un manque d'infrastructures, ce projet a dû être écarté. Il a alors été envisagé de tourner en Amérique Latine[1].

Note Modifier

  • Permis de tuer demeure le seul film de James Bond à avoir été censuré en France. Le film a en effet été interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France, en raison de son niveau de violence qui a été jugé trop élevé.

Vidéos Modifier

Référence Modifier

  1. 1,0 et 1,1 http://www.commander007.net/2017/04/scripts-bond-16-risico-et-autres-peripeties-bondiennes/