FANDOM


Né à Moscou en 1962, Victor Zokas est le fils d'un barman bosniaque qu'il n'a jamais connu et d'une moscovite qui se prostituait et qui était rarement à la maison. Celle-ci rentrait souvent tard, ivre et très en colère car elle trouvait toujours une raison pour gronder Victor et ses trois soeurs ainées. Ces dernières rejetaient souvent la faute sur lui et regardaient sa mère le battre en riant. C'est ainsi qu'à l'âge de 14 ans, le futur anarchiste a décidé de quitter sa demeure familiale. Cependant, sa mère l'a malencontreusement surpris en train de lui voler de l'argent mais heureusement, il était parvenu à s'échapper. Désormais sans logis, Zokas a vécu dans la rue et n'est jamais retourné dans le logement familial. Si il n'a jamais revu sa mère, il a en revanche revu sa soeur ainée deux ans plus tard. Celle-ci l'avait avertit que sa mère avait été tuée et que les deux autres soeurs se prostituaient et qu'elles le suppliaient pour qu'il leur vienne en aide. Victor, repensant probablement à leur cruauté, refuse.

Victor est entré à l'armée soviétique à l'âge de 18 ans. Durant ce service, il avait apprit notamment à maitriser les armes à feu ainsi que des techniques de combat à mains nues mais aussi à confectionner des explosifs. Seulement, ses tendances agressives dues à la cruauté de sa famille ont causés des problèmes et les officiers ont finalement compris qu'ils avaient là un tueur à leurs dispositions. Zokas a donc été affecté au KGB où il a travaillé en temps qu'assassin ainsi qu'en temps qu'expert en explosif durant la guerre froide. Zokas prenait apparemment du plaisir à tuer.

Après la chute de l'URSS, l'espion a été renvoyé du KGB en raison de son instabilité mentale. Il a donc quitté la Russie et est vite devenu mercenaire. À la suite d'une opération réussie menée en Iran, on lui a donné le surnom de Renard, en référence à ses manières astucieuses et discrètes. Très vite, il devient un terroriste recherché par le FBI.

Malheureusement, il s'avère que les expériences sexuelles de cet homme étaient désastreuses du fait qu'il était incapable de "faire le bien". Il a fait des expériences avec :

  • une prostituée, alors qu'il avait 18 ans
  • une fille qu'il a violé dans une rue de Varsovie
  • une mercenaire qu'il a finalement assassiné après une dispute sur "l'acte raté".

Au début des années 1990, Renard est un anarchiste et terroriste freelance qui ne vise qu'à faire régner le chaos. Zokas a formé ses propres alliés. Il a été repéré notamment en Russie, en Bosnie-Herzégovine, au Liban, en Afghanistan, en Irak, en Iran, au Cambodge ainsi qu'en Corée du Nord.

Entre 1998 et 1999, Zokas voit dans un magazine financier une photographie d'Elektra King en tailleur et tombe immédiatement amoureux d'elle, à tel point qu'il désire plus que tout la rencontrer et avoir des rapports sexuels avec elle. C'est ainsi qu'il envisage de l'enlever et de demander une rançon de cinq millions de dollars à son père, le magnat du pétrole Sir Robert King. Avec quatre assassins qu'il a engagé, Renard enlève la jeune femme en plein jour alors qu'elle sortait de sa résidence.

Lors des touts premiers jours de captivité, le criminel rend visite à Elektra et lui parle. Cette dernière refusait de lui répondre et finit même par lui cracher au visage ce qui lui vaut d'être giflée. C'est lors du deuxième jour de captivité que Renard fait la première demande de rançon. King avait répondu qu'il aurait besoin de "plus de temps" et cela avait indigné Elektra car elle savait parfaitement que son père avait les moyens de payer. C'est ainsi qu'elle s'est rapproché de son ravisseur sans encore avoir des rapports sexuels.

À peu près lors du septième jour de captivité, un informateur apprend à Renard et à Elektra que Sir Robert avait contacté le MI6 afin de savoir comment s'y prendre pour payer la rançon. L'agence lui avait conseillé de ne pas payer la rançon et cela avait mit Elektra hors d'elle, si bien que la nuit suivante, elle demande à son kidnappeur de lui apporter un seau de glace avec du champagne et lorsque ce dernier est venu lui apporter dans sa cellule, elle était complètement nue et a séduit Renard pour la toute première fois. Renard et Elektra deviennent donc amants et la jeune femme lui propose d'assassiner son père. Les deux antagonistes décident donc d'organiser la fausse évasion d'Elektra qui était déterminée à se venger de Sir Robert et du MI6. Elektra demande à son nouvel amant de lui trancher l'oreille afin de rendre la chose crédible mais ce dernier refuse, ne voulant la faire souffrir d'avantage, ce qui l'incite à se blesser elle-même.

Pendant ce temps, M, la chef du MI6, avait envoyé un de ses agents tuer Renard. Après l'avoir traqué durant huit jours, l'espion le retrouve en Syrie et loge une balle dans la tête de Renard. Le médecin syrien qui a sauvé l'anarchiste ne parvient pas à retirer la balle. C'est pourquoi Renard étrangle à mort ce dernier. La balle a laissé une blessure dans son front et elle anéantit un à un chacun de ses sens : le toucher, l'odorat, la douleur et le plaisir. En revanche, elle le rend plus fort : il peut faire plus d'efforts et plus longtemps que n'importe qui. La balle va finir par lui être fatale mais il sera tous les jours plus fort jusqu'à sa mort.

Renard et Elektra ont donc un plan commun, en plus de la mort de Sir Robert King : en tuant King, Elektra pourrait reprendre sa construction d'oléoduc dans la mer Caspienne et ils ont l'attention de détruire Istanbul afin d'éliminer des oléoducs en Turquie et que le pétrole d'Elektra soit le seul à être utilisé. Elektra doit récupérer un sous-marin tandis que Renard doit s'emparer de plutonium militaire. Ainsi, en mettant le plutonium dans le réacteur du sous-marin, cela provoquerait un incident qui détruirait Istanbul, faisant 8 millions de victimes. Renard en serait mort mais il sait qu'Elektra gardera toujours un souvenir de lui une fois que l'objectif final sera atteint. En échange de cela, tout deux souhaitent aussi se venger de M (Renard parce qu'elle a envoyé quelqu'un l'assassiné et Elektra parce qu'elle a dit à son père de ne pas payer la rançon).

Renard aime très sincèrement Elektra et est prêt à tout pour elle. On pourrait presque dire qu'il est manipulé par elle à son insu.

Dans le film Modifier

Bilbao Modifier

La première phase du plan de Renard et d'Elektra consistant l'assassinat de Sir Robert et éventuellement la mort de M au MI6, Renard envoie son assassin Giulietta da Vinci à Bilbao, en Espagne. James Bond étant chargé d'aller récupérer dans une banque privée à Bilbao de l'argent pour Sir Robert, Giulietta doit faire en sorte que l'argent arrive bel et bien dans les mains de King. Ensuite, l'argent ayant été transformée en bombe par Renard et Elektra et l'épinglette de King ayant été remplacée par Elektra par une fausse qui contient un émetteur radio doit, aux contacts des billets et au signal de Giulietta, déclencher l'explosion qui tuera King et peut-être M. C'est ainsi que Giulietta couvre Bond (sans qu'il ne le sache vraiment) et quitte Bilbao avec l'argent. [1]Renard la convoque ensuite dans un bâtiment non loin de la banque. Giulietta craint d'être identifiée par Bond et c'est ainsi que Renard lui octroi une nouvelle tâche, assassiner Bond juste après avoir déclenché l'explosion. Puis, les deux meurtriers portent un toast à James Bond.

Quelques heures plus tard, l'objectif est atteint car King est tué lors d'une explosion au MI6 déclenchée par Giulietta. En revanche, Bond survit à l'incident et prend l'Italienne en chasse et cette dernière finit par se suicider. Toutefois, Renard et Elektra doivent avancer dans leurs projets.

Azerbaïdjan Modifier

Lorsque Renard est identifié par le MI6, Bond est chargé par M d'approcher Elektra et de lui informer que ses jours sont en danger à cause de l'anarchiste. Il rencontre donc la jeune femme en Azerbaïdjan. [2]Lorsque Elektra et Bond quittent le lieu de construction du pipeline d'Elektra pour aller ski dans les montagnes, Renard est dissimulé derrière un treillis et contacte un de ses alliés via talkie walkie.

Selon la suite du plan, Renard doit maintenant aller chercher le plutonium militaire au Kazakstan. Il bénéficie pour cela de l'aide de ses propres complices, notamment celle du chef de la sécurité d'Elektra, Sasha Davidov ainsi que celle d'un scientifique russe, Mikhail Arkov. Avant toute chose, Renard convoque Davidov et Arkov en Azerbaïdjan, plus précisément dans un lieu en flammes appelé le Devil's Breath, pour qu'ils répondent de leurs échecs communs, une tentative échouée d'assassinat de Bond. Zokas "gronde" Davidov et souligne le fait que Bond n'était pas armé. Il demande ensuite au Dr. Arkov, si tout est prêt pour le lendemain (ils doivent aller au Kazakhstan pour s'emparer du plutonium). Celui-ci répond qu'il a toutes les autorisations ainsi qu'un avion mais demande à ce que la suite de la mission soit annulée, de peur d'attirer des soupçons indésirables. Il insiste sur le fait que Davidov est le responsable de tout cela et Renard oblige Davidov à tenir une roche brûlante tandis qu'il ordonne à son garde du corps d'abattre Arkov. Puis, Renard lâche la roche et dit à Davidov qu'il prendra la place d'Arkov ainsi que son identité et insiste pour qu'il soit ponctuel.

Kazakstan Modifier

Renard confronté à Bond

Renard confronté à Bond dans le bunker.

Malheureusement, à l'insu de Renard, Davidov est assassiné par James Bond et l'espion prend sa place afin de pouvoir approcher Renard ce qui se produit dans une ancienne installation nucléaire soviétique au Kazakhstan. Le plan de Renard consiste à dérober une arme nucléaire qui est sensée être démantelée. Lorsque Bond le menace, Renard dit qu'il ne peut le tuer du fait qu'il est déjà mort (il fait référence à la balle qui est dans sa tête). Bond est déterminé à empêcher l'anarchiste de s'emparer de la bombe. Lorsque 007 l'interroge, Zokas refuse de lui communiquer la moindre information concernant son plan pour la bombe et bluffe en disant que Elektra mourra à moins qu'un certain coup de fil ne soit donné d'ici 20 minutes. Bond sait qu'il bluffe et Renard le provoque arrogamment en parlant d'Elektra à tel point que Bond finit par le frapper au visage avec la crosse de son arme. Bien que ce coup crée une blessure sanglante à l'anarchiste, celui-ci ne ressent absolument aucune douleur et commente ironiquement qu'il en assez d'être exécuté. 007 lui dit qu'il déteste abattre une personne désarmée mais qu'il n'éprouve aucune pitié envers lui. Renard prononce alors la même devise que Elektra avait prononcé devant Bond la veille. Intervient ensuite un colonel de l'armée russe, accompagné du Dr. Christmas Jones, une scientifique qui avait brièvement croisé la route de Bond et qui pense avoir à faire à un imposteur. Bond leur explique que Renard et ses hommes ont l'attention de s'emparer de la bombe mais le colonel le menace de son arme et Bond est contraint de relâcher son otage. Ensuite, Renard appuie de toutes ses forces sur l'épaule de Bond (ce dernier ayant une blessure après une chute à Londres) ce qui horrifie Jones. Renard ordonne ensuite au colonel à ce que l'opération concernant le vol de l'ogive. Néanmoins, le militaire refuse et demande à être payer d'abord ce qui pousse Renard à le fusiller. L'équipe du colonel est abattue elle aussi alors que Bond et Jones échappent aux coups de feu sans prendre de dégât. Renard et trois de ses hommes tentent de fuir dans un tunnel avec la bombe qu'ils tirent sur un chariot. La fusillade se poursuit lorsque 007 poursuit Renard et échange des coups de feu avec ses hommes qui sont tous tués dans le processus. Bond tente aussi de tuer Renard mais ce dernier est sauvé par la vitre pare-balles du monte-charge dans lequel il se trouve ce qui lui permet de s'enfuir définitivement avec six kilos de plutonium de qualité militaire. Une fois à la surface, l'anarchiste monte dans un véhicule et fusille des soldats avec ses alliés.

Istanbul et mort Modifier

Plus tard, à Istanbul, en Turquie, Renard et Elektra se retrouvent dans la Tour de la Vierge et se prennent dans les bras. Finalement, Elektra conduit Renard jusqu'à M qu'elle a capturé et enfermé. Elektra lui dit que c'est son cadeau qui a été offert par "feu" Bond. Après une dispute avec M au sujet de King, Elektra repart, laissant Renard seul avec M. Renard veut faire comprendre à M que si Elektra est avec lui c'est entièrement de sa faute car elle l'avait laissé à sa merci pour l'atteindre. Renard lui dit qu'elle va mourir comme tous les habitants d'Istanbul. Renard place un chronomètre à proximité des barreaux de M tout en l'informant qu'elle sera exécutée le lendemain à 12 h 00.

Renard et Elektra au lit

Renard et Elektra au lit.

Juste après, dans un lit, Renard caresse une Elektra nue. Ils discutent aussi de Bond. Renard finit par donner un coup dans une construction en catelle. Un débris est planté dans sa main et Renard ne ressent absolument rien. Elektra prend de la glace et lui enlève le débris. Il est ensuite implicite qu'ils vont faire l'amour.

Plus tard, il est révélé qu'Elektra a fournit à Renard un sous-marin, Victor-III class. Renard rend visite au capitaine de ce sous-marin et lui dit qu'il a apporté des rafraichissements pour l'équipage.

Quelques minutes plus tard, Renard et ses hommes sont dans le sous-marin avec les cadavres des membres de l'équipage qui ont apparemment été empoisonnés par les "rafraichissements".

Alors que Renard est sur le point de partir, et comme sa mort approche, il échange un dernier baiser avec Elektra. L'anarchiste lui dit que l'avenir lui appartient et lui laisse le képi du capitaine décédé.

Elektra se fait ensuite un plaisir de torturer Bond à l'aide d'une chaise de torture mais ce dernier est malheureusement aidé par le Russe Valentin Zukovsky juste avant que ce dernier ne soit tué par Elektra. Aussitôt, 007 poursuit Elektra à travers la tour tout en délivrant M au passage. Il se retrouve contraint d'abattre mortellement la jeune femme. Après cela, l'agent secret britannique infiltre le sous-marin où se trouvent Renard et ses hommes afin de délivrer Christmas Jones et de déjouer les plans machiavéliques de l'anarchiste. Il finit par affrontement le criminel dans la salle du réacteur alors qu'il était en train d'introduire le plutonium dans le réacteur. Alors que Bond semble maitriser la situation et prendre le dessus sur son adversaire malgré la force de ce dernier, il est distrait par Jones qui est sur le point de se noyer et s'empresse de la faire entrer dans la salle. Renard terrasse l'Anglais et le combat reprend lorsqu'il tente à nouveau de surcharger le réacteur avec le plutonium. Durant cette nouvelle confrontation, Bond révèle à son ennemi qu'Elektra est morte ce qui rend ce dernier fou de rage et il cogne Bond jusqu'à pouvoir l'enfermer derrière une grille. Désormais libre de poursuivre sa quête, il remet une nouvelle fois le plutonium dans le réacteur et, alors que le celui-ci atteint une température surpassant les 5 000 °C, Bond rebranche un tuyau d'alimentation du circuit de refroidissement qui avait été débranché lors de la surcharge avant de fair jaillir la barre du plutonium qui se plante dans le coeur de Renard. Celui-ci en succombe juste après que Bond déclare qu'Elektra l'attend.

Sbires Modifier

Images Modifier

Note Modifier

  • Renard et Elektra sont, tout comme Raoul Silva, des antagonistes dont l'un des buts est de se venger du MI6, en particulier de M.

Référence Modifier

  1. Ceci est dans une scène coupée du film et dans le roman.
  2. Cela est dans le roman.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard