FANDOM


Robert King est né en Angleterre, au Royaume-Uni, en 1935. Il a fait ses études de droit à la célèbre université d'Oxford où il a rencontré une femme du nom de Barbara Mawdsley, qui est devenue son amie. Au cours des années qui suivent, King devient un riche magnat du pétrole et gentleman qui a fondé une compagnie pétrolière, les King Industries. Il se marie également deux fois et reprend les restes de la compagnie pétrolière dont sa deuxième femme, une Azerbaïdjanaise, afin de diversifier son entreprise dans la production de pétrole[1]. La relation que King entretient avec cette femme lui permet aussi de donner naissance à une fille, Elektra. Malheureusement, la maman décède d'un cancer six ans plus tard et Elektra ne garde que très peu de souvenirs d'elle[1].

Durant dix ans, Robert consolide les actifs de King Industries, multipliant par conséquent son revenu personnel par trois, tout comme les importations anglaises de pétrole. Il est même anobli et King Industries est un acteur de premier plan dans le monde des affaires. Les gens le considèrent comme un héros national et la presse parle régulièrement de lui et de son entreprise[1].

Cependant, à la fin des années 1990, un anarchiste international connu sous le surnom de Renard tombe amoureux d'Elektra après avoir vu sa photo dans un magazine et il mène donc une enquête sur King qui lui permet d'établir qu'il serait une cible parfaite pour une rançon. Aidé par quelques tueurs, il enlève Elektra et fait la demande de rançon le deuxième jour de sa captivité[1]. King demande conseil à M et au MI6. Du fait qu'ils refusent de négocier avec les terroristes, ces derniers lui conseillent de ne pas payer la dette et c'est ce qu'il fait. Elektra l'apprend et s'allie donc avec Renard, déterminée à se venger de son père et du MI6. La fausse évasion de la jeune femme est alors orchestrée.

Dans le film Modifier

En 1999, King achète un rapport secret au marché noir. Quelqu'un lui a fait croire que ce document identifie les terroristes qui attaquent son nouvel oléoduc alors qu'en réalité, il s'agit d'un rapport du Département Russe de l'énergie atomique. Le gentleman anglais s'en plaint et les vendeurs acceptent de le rembourser. C'est ainsi qu'un intermédiaire demande à ce que le MI6 envoie quelqu'un récupérer l'argent dans la Banque Suisse de l'Industrie, une banque privée à Bilbao où travaille un certain M. Lachaise. Malheureusement, il s'avère que Lachaise est en réalité un sbire de Renard et que l'argent a été transformée en bombe par Renard et Elektra dans le cadre de leur complot visant la mort de King et du MI6. L'agent "00" James Bond est désigné pour aller récupérer le remboursement auprès de Lachaise. Lorsqu'il revient au MI6 avec l'argent, M l'invite à venir dans son bureau alors qu'elle est avec King. Celui-ci se montre ravis de rencontrer l'homme qui a recouvré son argent et repart après avoir salué M. Il se dirige ensuite vers son argent mais il ignore qu'Elektra a remplacé l'épinglette qu'il porte par une copie dotée d'un émetteur qui au contact des billets, provoque une explosion qui tue King ainsi que plusieurs agents du MI6.

Quelques jours plus tard, Elektra succède à King en tant que dirigeante des King Industries et reprend la construction de son oléoduc dans la mer Caspienne. La cérémonie funèbre du défunt a lieu en Ecosse, plus précisément au bord du lac Loch Lomond, dans l'immense propriété de campagne que possédait le gentleman anglais[1]. Ainsi, Elektra tente de profiter de son statut et de son alliance avec Renard pour détruire sa concurrence pétrolière en anéantissait la ville d'Istanbul, en Turquie. Heureusement, Bond parvient à contrecarrer ces plans et à éliminer les deux terroristes.

Production Modifier

Robert King est considéré comme le protagoniste tertiaire du film de James Bond de 1999 Le monde ne suffit pas. Il a été interprété par l'acteur britannique David Calder qui a été doublé dans la version française par l'acteur Michel Ruhl.

Le script original du film prévoyait déjà que Bond devait récupérer l'argent du remboursement de King ce qui causait la mort du gentleman[2].

Robert King apparaît également dans l'adaptation du film en roman de l'écrivain américain Raymond Benson. Il connaît une histoire relativement similaire mais l'ouvrage donne des informations complémentaires sur son empire pétrolier comme indiqué précédemment[1].

Références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Benson, Raymond (1999). Le monde ne suffit pas. ISBN 9782738659385.
  2. http://www.commander007.net/2015/09/monde-ne-suffit-scripts-originaux/